Blog de Cheikh Yerim Seck

Monsieur le juge Ibrahima Hamidou Dème, votre entrée en politique est une mauvaise option

YERIMPOST.COM Monsieur Ibrahima Hamidou Dème, le 26 mars 2018, vous démissionniez de la magistrature par une lettre qui fera date dans les annales glorieuses de la République. Un an plus tôt, vous quittiez la position enviable de membre du Conseil supérieur de la magistrature. Toutes les deux fois, les raisons que vous avez évoquées à l’appui de vos décisions ont frappé l’opinion publique par leur pertinence et leur dignité.

Mais, dès que vous avez ôté votre robe de juge, vous avez aussitôt annoncé votre volonté d’arborer à la place le manteau de politicien. Et, ce 5 mai à Thiès, avec tambours et trompettes, vous avez franchi le Rubicon pour pénétrer dans l’arène politique à la tête d’un mouvement. Je pense que vous avez pris la plus mauvaise des options qui s’offraient à vous. Vous auriez pu ouvrir une école de formation aux principes de la République, créer une association de défense des institutions, ouvrir un cabinet de consultation en droit ou sur les questions judiciaires, devenir un avocat défenseur de la liberté des juges…

Vous avez décidé d’entrer dans le segment de notre vie publique le plus brutal, le plus corrupteur, le plus pervers… Le précédent Ousmane Sonko, passé d’inspecteur des impôts à opposant crédible, n’est pas pertinent comme exemple pour vous. Sonko était dans l’anti-chambre de la politique pendant plus d’une décennie à la tête du syndicat des fonctionnaires des Impôts. Il a eu le temps de prendre des coups, d’en donner, de s’aguerrir, d’assimiler les codes d’un monde à part… Inspecteur des Impôts, il a appris à la tête de son parti et fait face au pouvoir des années avant d’être radié de la Fonction publique. La transition s’est donc naturellement opérée pour lui.

Quant à vous, Ibrahima Hamidou Dème, vous tombez comme un novice dans ce jeu de massacres. Vous avez le cuir tendre. Vous risquez de finir dans l’estomac des crocodiles du marigot politique sénégalais. Ils vont vous attaquer, vous déstabiliser, vous étriller, vous décrédibiliser, vous dévorer… Et je crains que vous n’ayez pas les moyens des ambitions de changement que vous portez pour le pays. Eux ont des appareils, de l’argent volé des caisses de l’Etat ou tiré de circuits louches, des apparatchiks experts en coups tordus, des mercenaires qui mobilisent pour eux contre avantages en nature et en espèces… Vous, vous n’avez rien de tout cela. Eux ont un discours fondé sur la manipulation et le mensonge. Vous, dans la droiture du juge imbu de principes, vous ne devez pas pouvoir faire dans ce registre.

Et, si vous vous présentez à la future élection présidentielle, je crains que vous ayez un score minuscule du type de celui qui a humilié et définitivement rayé des personnalités inconnues au bataillon qui par le passé ont cru pouvoir mener la mère des batailles politiques.

Or, votre pedigree personnel aurait pu servir notre démocratie comme force symbolique ou comme contributeur à la masse critique. Et, on ne le dira jamais assez, ce n’est pas que dans la politique que l’on peut être utile. Vigie de la République, sentinelle de la démocratie, puissance d’alerte… sont des rôles plus précieux et plus prestigieux que bien des positions politiques.

Cheikh Yérim Seck



22 Comments

  1. M. SECK l’entrée en politique du huge DEME est une trés bonne option.
    En effet, il est grand temps Que le champ politique soit investi par des personnes vertueuses d’une certain moralité afin de redonner á la politique son sens premier. Il est grand temps que cette horde de mafieux soit mise hors d’état de noire. Cette marre infestée de crocodiles doit être, une bonne fois pour toute , debarassée des animaux nuisibles e.g. assainies pour que people puisse distinguer la bonne graine de l’ivraie. Ces êtres horribles traînant des odeurs nauséabondes ont fait fuire du champ politique toutes les personnes de bonne moralité, sans tache et mues uniquement par une volonte ardente de servir le peuple senegalais . Certes, la tache sera argue car depuis des annees les crocodiles not transformé l’arene politique en un ring boueux oú il est quasi impossible pour les gens progress de s’engager sans we salir. Mais l’impérieuse necessité de sortir les senegalais des griffes de ces imposteurs et gangsters en coll blanc en vaut la Paine. Ceci d’autant que le regime acutel, si nous le laissons faire, risque de transformer le Senegal á un Congo du sahel oú les ressources naturelles contrôlées par des multinationales étrangères laissant les populations dans un dénuement total et dans une misère crasse . Cependant, au mins au Congo il y’a la pluie et la forêt et les population prevent recourir à la cueillette pour se nourir alors que nous sahéliens nous n’aurons que le sable et l’eau de la mer pour survive (kawtefff!!!!!)
    Enfin, Cheikh, que je sache, l’engagement politique n’est pas incompatible ni avec l’exercise de la profession d’avocat, ni avec l’ouverture d’un cabinet de consultance. Je vous ai suivi lors d’un debat saluer le leadership du president KAGAME et regretter que Macky be soit pas capable, malgre sa jeunesse, de transformer structurellement le Senegal comme l’ont fait KAGAME et KIKWETE en Tanzanie. Alors vous comprenez mon etonnement en vous lisant.
    Contrairement á vous je lance un appel á tous les senegalais qui souhaitent le changement et se debarasser de ces regime nuisible, á se lancer dans la politique afin que le peuple, qui toujours été le Rincon entre les mains de ces versus criminels , entrevoit le bout du tunnel de la misère.

    • Je pense que sur ce point vous avez tous les deux raisons. Tout dépend du point de vue de chacun.

      Il n y a rien d’étonnant dans l’edito de Yerim Seck, en effet pour ce dernier le plus important c’est d’avoir des gardiens de la république capable de faire face à n’importe quel régime et avoir un certain pouvoir sur l’opinion publique. Bref Yerim Seck veut plus de personnes comme lui ou Pape Alé Niang. Il vient de le démontrer avec son intervention sur l’autoroute à péage obligeant Macky Sall à enfin sortir de son laxisme et de sa soumission face aux intérêts français et avec son intervention sur les tortures subies par Assane Diouf poussant les agents pénitentiaires à réagir.

      Vous aussi, vous avez raison car pour vous le plus important est d’assainir la vie politique avec l’entrée des personnes dignes de confiance comme le Juge Dème, Thierno Allasane Sall ou Ousmane Sonko.

      Mais pour ma part concernant le juge Deme je partage les mêmes craintes que Yerim Seck mais peut-être il se rangera derrière un opposant crédible comme Sonko pour apporter sa touche et apprendre à se battre au sein d’un parti politique et obtenir le soutien de ce dernier.

  2. Juge Deme est plus pertinent que Bougane, mais vous n’avez jamais suggéré a ce dernier de ne pas s’engager politiquement. Si le Juge Deme s’engage c’est pour répondre a une demande sociale, les gens sont fatigués qu’une « Bande de copains » profite ad vitam eternam des ressources du pays… les gens en ont marre, donc nous preferons 1 Deme, a 100 Farba Senghor, 1000 Mustapha Cissé Lo, 10000 Souleymane Jules Diop… you name it…

    • Bonne reflexion cependant il ne faut pas mettre yerim et pape alé dans le meme sac, yerim semble etre plus objectif que pape alé car ce dernier passe tout son temps à faire le boulot d’un opposant qui n’est pas son rôle.
      Merci yerim pour cette analyse bien que personnelle mais reste tres pertinentes

  3. Je pense que si ce que vous écrivez est sincère, il aurait été mieux que vous le lui disiez directement, sans passer par votre blog.
    Il avait suggéré qu’il entrerait en politique depuis son émission avec Pape Alé Niang.
    À quoi bon cet article à part que vous êtes le premier à jeter la pierre sur un homme digne, patriote et qui croit à la noblesse de la politique. Mais on vous fait confiance pour autant.
    Ce que vous avez dit sur Sonko est vrai et vous honore.

    • Yerim Seck est un journaliste et s’il a besoin de dire quelque chose il l’écrit. A quoi servirai le blog alors.

      Et concernant le juge si cet édito critiquant que son choix d’entrer dans la politique tout en honorant son action est capable de le déstabiliser, alors il peut arrêter sa carrière politique car je pense c’est l’article le plus éloquent il aura ces dix prochains mois.

      Au Sénégal, il faut que l’on arrête cette hypocrisie où l’on ne peut critiquer personne.
      Yerim Seck peut dire du bien de ce juge comme il peut critiquer ces actions.

    • Bonne reflexion cependant il ne faut pas mettre yerim et pape alé dans le meme sac, yerim semble etre plus objectif que pape alé car ce dernier passe tout son temps à faire le boulot d’un opposant qui n’est pas son rôle.
      Merci yerim pour cette analyse bien que personnelle mais reste tres pertinentes

  4. la Peur de recevoir des coups ou même d’obtenir des scores misérables en élection ne doit pas faire fuir la politique, des Hommes vertueux tels que le Juge DEME ou d’autres sénégalais.

  5. La peur de prendre des coups, d’etre jeter aux gémonies par des politciens professionnels, d’obtenir un score misérable aux élections ne doit pas primer sur le patriotisme d’un citoyen quu veux changer les choses, quu veux faire bouger lea lignes. S’il ne pensait qu’ a lui, qu’a sa famille, qu’a vie, oui M.DEME a pris la mauvaise option d’autant plus qu’il pouvait comme vous l’avez dis, ouvrir un cabinet, servir dans une organisation internationale et se faire payer des millions. Mais ce monsieur DEME semble placer l’intérêt général au détriment de tous ses intérêts personnels en atteste les milles et un privilège qu’il a abandonné pour une cause nationale. Je comprend votre pessimissme Cheikh Yerim mais soyez convaincu que les sénégalais ont compris que cette même classe politique qui nous dirige depuis l’indépendance doit laisser la place à des hommes justes, dignes, véridiques, intégres, courageux qui placent l’intérêt général au dessus des intérêts personnels comme ce monsieur DEME.

  6. Parfaitement en accord avec Cheikh Yérim Seck. Je crois qu’il n’est pas entrain de critiquer le juge DEME…. mais juste qu’il émet un avis au regard de la configuration et de la réalité actuelle du champ politique de notre pays, de la trajectoire de ce juge DEME, et de l’efficacité et l’utilité sociale que son entrée dans la vie publique pourrait avoir. L’action politique est certes d’une importante déterminante, mais elle n’est pas la seule voie pour être utile à son pays. La vie publique se nourrit de toutes les influences, et à ce stade de l’évolution des sociétés humaines, provenant de multiples acteurs qui participent, et par tous les canaux d’irrigation possibles, à l’information, l’éducation, l’influence des opinions des uns et des autres. C’est malheureusement dans nos pays africains, surtout, les anciennes colonies françaises, que le tout politique envahit toute la vie nationale et détermine le sort de tout le monde. C’est là une des explications de nos retards.

  7. Parfaitement en accord avec Cheikh Yérim Seck. Je crois qu’il n’est pas entrain de critiquer le juge DEME…. mais juste qu’il émet un avis au regard de la configuration et de la réalité actuelle du champ politique de notre pays, de la trajectoire de ce juge DEME, et de l’efficacité et l’utilité sociale que son entrée dans la vie publique pourrait avoir. L’action politique est certes d’une importante déterminante, mais elle n’est pas la seule voie pour être utile à son pays. La vie publique se nourrit de toutes les influences, et à ce stade de l’évolution des sociétés humaines, provenant de multiples acteurs qui participent, et par tous les canaux d’irrigation possibles, à l’information, l’éducation, l’influence des opinions des uns et des autres. C’est malheureusement dans nos pays africains, surtout, les anciennes colonies françaises, que le tout politique envahit toute la vie nationale et détermine le sort de tout le monde. C’est là une des explications de nos retards.

  8. Non frerot moi je pense que l’entrée en politique du juge Deme est une excellente option. Car que faut-il faire laisser la gestion des affaires publiques aux seuls politiciens professionnels? Non.

  9. Texte avec un argumentaire trop terre à terre. J’ai été surpris de voir la signature de Cheikh y Seck qui nous a habitué à mieux que ça.

  10. MERCI Mr SECK, je partage votre opinion. Le juge DEME a fait l’erreur de sa vie ou si non il a trompé tout son monde parce que ayant effectivement bien muri son projet en organisant sa monté sur la plus haute marche de la hiérarchie judiciaire, afin de mieux sauter dans la marre politique infestée de crocodiles géants. J’opte personnellement pour la seconde hypothèse. Si DEME était sincère, il aurait attendu les retombés de sa démission du conseil supérieur avant de prendre autre décision. Parce que après sa démission, il faut reconnaître que les choses ont commencés à bouger dans le bon sens. Fini les consultations à domicile. En ce qui concerne sa demission de la magistrature, il y’a beaucoup à dire, parce qu’il aura moins d’emprise sur le système en dehors. Même ses amis magistrats se méfieront de lui du fait qu’il ne fait plus parti de leur entité. Il ne peut plus bénéficier de la solidarité de corporatiste car devenu quelconque comme vous et moi. Enfin pourquoi attendre un an avant la présidentielle pour poser tous ces actes en même temps? Sincèrement je pense après mure réflexion que DEME a été court-circuité par SONKO. Son agenda a été bouleversé par SONKO qui a été moins calculateur que lui. Cependant au SNEGAL rien n’est étonnant car nous avons eu les Latif COULIBALY, Jules DIOP et…… Attention le senegal est grand et diverse, il ne se limite pas à dakar, ni aux intellectuels. Combien de sénégalais s’intéressent à l’indépendance de la justice? Combien de sénégalais ont connaissance d’un juge? La majorité connaît bien le policier, le gendarme mais pas le juge. Le juge DEME peut il mieux faire que Landing SAWANE, BATHILY, DANSOKHO, DECROIX…….. Où ont fini tous ces héros? CONCLUSION: DEME a toujours été politique, son entrée de ce jour est une étape de sa mise en scène politique débutée depuis le lycée . YERIM a raison. BIENVENUE DANS LE MARIGOT AUX CROCODILES.

  11. A la place de Dème, je prendrais les mises en garde de C.Y.S pour des conseils et avertissements. Franchement, je ne crois pas qu’il est entrain de nous dire que, parce que la politique est mal faite sous nos cieux que ceux qui comprennent le sens, l’importance et qui ont la générosité de s’investir doivent s’en éloigner. Ce serait une catastrophe et il le sait mieux que nous.
    Yérim dit en substance à M. Dème:

    1) qu’il ferait mieux de chercher à s’en sortir personnellement que de penser à ses concitoyens.

    « Vous auriez pu ouvrir une école de formation aux principes de la République, créer une association de défense des institutions, ouvrir un cabinet de consultation en droit ou sur les questions judiciaires, devenir un avocat défenseur de la liberté des juges… »

    2) qu’il est immature pour ses ambition affichées.

    « Vous avez le cuir tendre. Vous risquez de finir dans l’estomac des crocodiles du marigot politique sénégalais. Ils vont vous attaquer, vous déstabiliser, vous étriller, vous décrédibiliser, vous dévorer… Et je crains que vous n’ayez pas les moyens des ambitions… »

    3) que le peuple sénégalais dont la qualité des ressources humaines est tant chantée urbi et orbi ( une des meilleures armées, des meilleures polices, sénégalais à la NASA, à la maison blanche, dans les plus grandes universités du monde, dans le cinéma etc…) n’est pas assez intelligent ni prêt pour écouter et comprendre que ce que les politiciens de profession ont fait depuis 58 ans ne correspond pas à la politique et qu’il faille changer avec des hommes qui ont fait leurs preuves avant de demander le suffrage de leurs concitoyens. Je veux nommer Sonko, Dème, Dièye l’officier démissionnaire et autres inconnus aussi méritants que ceux cités.

    « Eux ont des appareils, de l’argent volé des caisses de l’Etat ou tiré de circuits louches, des apparatchiks experts en coups tordus, des mercenaires qui mobilisent pour eux contre avantages en nature et en espèces… »

    4) Il vous dit enfin qu’ aller aux élections et obtenir un taux faible malgré votre parcours honorable, l’absence de moyens, l’analphabétisme d’une majorité de votre cible est juste un déshonneur.

    « Et, si vous vous présentez à la future élection présidentielle, je crains que vous ayez un score minuscule du type de celui qui a humilié et définitivement rayé des personnalité ».

    Peut être que d’autres personnes qui n’ont pas la possibilité de vous transmettre directement leurs messages comme C.Y.S le pensent aussi. Il convient juste d’apporter des réponses concrètes par le discours, les actes et le comportement pour qu’enfin ceux qui doutaient de vos capacités à inverser la tendance se disent un jour. « Et pourtant, il avait raison ». Je le souhaite vivement.

  12. Mon Cher Yerim je vais etre tres bref. Je m’attendais a ce que vous clamiez haut et fort l’ entree de cette nouvelle race d’ hommes politiques jeunes dans le serail. Jusqu’a preuve du contraire les raisons pour lesquelles ils ont renonce a leurs positions sociales tres comfortables sont tres nobles et rares en politique. Et je les cite Sonko, Thierno A. Sall, Deme et le Saint -Cyrien, un Senegalais qui reussit a entrer a St- Cyr par concours cela ne coure pas les rues. Et retenez une chose ils ont tous ete tres brilliants de par leur cursus academique.Ils sont differents des foyo foyo qui nous gouvernent.

  13. EN Mr DEME JE VOIS UN HOMME , UN CITOYEN EXCEPTIONNEL DANS LE MODELE LE PLUS ACCOMPLI. PAS BESOIN DE DIRE QU IL DOIT INSPIRER LES GENERATIONS FUTURES. LES PARASITES DE LA REPUBLIQUE ,ON LES CONNAIT, TANT QU ILS SONT. BILLAHI.

  14. C’est vraiment prétentieux de la part de CYS de vouloir faire la morale au Juge Déme qui a choisi de se lancer en politique non pas par intérêt personnel mais par patriotisme.
    En tant que journaliste il devait au moins s’informer sur les motivations de Mr Déme avant de se lancer dans une analyse décousue et sans fondement.
    Il dit que le Juge Déme a le cuir épais, je ne pense qu’on ne démissionne pas du Conseil Supérieur de la Magistrature et de la Magistrature elle si on n’ a pas des principes bien ancrés en soi.Car il aurait été bien plus facile de se complaire de la situation en usant de tous les privilèges et avantages liés aux fonctions qu’il a eues a occuper.
    S’il y’a quelqu’un qui n’a pas le cuir assez épais c’est bien CYS, lui qui a affirmé avoir regretté d’être rentré au Sénégal trot tôt car dit il les Sénégalais sont jaloux et méchants.
    En plus CYS lui même s’est essayé à la politique avec la création de son mouvement C221 qui a été sans aucun doute un mouvement mort né.
    Donc si je comprends bien CYS est en train de dire au Juge Déme « vous ne réussirez pas là ou moi CYS j’ai échoué.
    Pour avoir suivi l’entretien que le juge Déme a accordé au journaliste Pape Alé Niang, il me semble que Mr Déme a bien mûri sa décision d’entrer en politique car lors de cet entretien il avait bien anticipé sur l’analyse à la fois simpliste et alarmiste que vient de faire CYS à savoir que la politique est un milieu cruel et atroce que seuls les sans lois ni foi doivent investir.Et pour étayer son propos le Juge Déme avait expliqué que la politique était une mission noble et que si les honnêtes gens refusaient de faire de la politique de peur d’être traînées dans la boue , nous serons toujours dirigés par des gens malhonnêtes qui feront tout pour sauvegarder leurs propres intérêts au profit de l’intérêt général.
    Et il me semble que le meilleur moyen de changer les choses c’est de s’engager en politique car jusqu’à preuve du contraire le Sénégal est une République et en tant que tel c’est le pouvoir politique qui décide de l’orientation de notre pays et assez souvent ces décisions nous engagent qu’on le veuille ou pas et ceci sur plusieurs générations.

  15. J’ applaudis pour l’entrée OUVERTE en politique du juge DEME . Mais avec les mêmes appréhensions que CYS..Car au Sénégal,jusqu’à aujourd’hui en tout cas, la Politique c’est affaire de Menteurs, de voleurs, de truands, de parjures, d’injures, d’inculture, de querelles, de bagarres commanditées, de trahisons, de meurtres entre petits coquins, de violences verbales et physiques, de suffisance outrancière ,d’ignorance crasse et j’en oublie.. DEME pourra t-il tenir?
    Que DIEU lui vienne en aide car ces gens là ne sont pas des enfants de choeur LOIN DE LA……

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top