Blog de Cheikh Yerim Seck

Vidéo- Réponse salée à Philippe Bohn du Groupe des experts sénégalais de l’industrie du transport aérien

2 Comments

  1. Je m’attendais à des réponses précises sur des points précis des choix du DG Français mais hélas c’est des geremiades sur le passé aéronautique glorieux et le complexe d’être coiffé par un étranger pour la conduite du projet. Il faut qu’on arrête notre nationalisme chauvin africain même les anglais ont fait diriger leur plus grande société d’assurance Prudential par un franco-ivoirien Tidiane THIAM qui aujourd’hui est à la tête de Credit Suisse une des plus grandes Banque suisse. Air France pour sa restructuration a fait appel à un moment donné à un expert américain spécialiste de HUB qui est d’origine indienne. Celui qui est à la tête d’Aur Senegal même s’il est mongol on s’en fou l’essentiel c’est qu’il fasse le job et donne des résultats probants. S’agissant de chiffre d’affaire de 70 milliards à l’horizon 2019 c’est bien réaliste avec le trafic national sous régional et l’intercontinental notamment l’Europe avec les six avions. Sur la location d’un Airbus de Air Côte d’Ivoire âgé de 15 ans je suis étonné de l’avis de ce monsieur qui se dit expert aéronautique parceque 15 ans pour un avion c’est pas vieux et l’agenda des révisons est tellement rigoureux et indépendant de la compagnie il est imposé par le constructeur et aucun assureur ne s’engagera sur un avion dont le carnet de visite technique dans des centre certifiés par le constructeur n’est à jour: d’ailleurs c’est une des conditions pour avoir le droit de voler. Question à cent balle pour le spécialiste : le dernier avion présidentiel utilisé par Diouf avait quel âge avant qu’il ne soit remplacé par Wade ?

  2. Vous avez parfaitement raison Diallo Nos experts ne prouvent rien par des actions Toujours en train de pleurnicher Le plus cocasse c’est qu’ils donnent l’exemple d’air Afrique un cas d’échec

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

° Top