Tchad : Nommée ministre, Djibergui Rosine refuse de jurer et quitte le gouvernement

Dans la matinée de ce 10 mai 2018, les membres du gouvernement du 7 mai dernier ont tous prêté serment conformément à la nouvelle constitution à l’exception de Mme Djibergui Amane Rosine, nommée au département de l’aviation civile, du transport et de la météorologie nationale.

Pour cause, la formule retenue pour la prestation de serment qui va, selon l’ancienne ministre à l’encontre de sa foi chrétienne. En effet, plusieurs versets de la sainte bible interdisent aux chrétiens de jurer au nom de Dieu ou du ciel. C’est le cas entre autres de : Exode 20:7, « tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain » ; Jacques 5:12, « avant toutes choses, mes frères, ne jurez ni par le ciel, ni par la terre, ni par aucun autre serment. Mais que votre oui soit oui, et que votre non soit non, afin que vous ne tombiez pas sous le jugement » ; Lévitique 19:12, « vous ne jurerez point faussement par mon nom, car tu profanerais le nom de ton Dieu. Je suis l’Éternel ».



Or, pour rappel, la formule selon laquelle les ministres sont invités à prêter serment est la suivante : « Moi… je jure au nom d’Allah le Tout Puissant d’être loyal dans mon travail, de e pas trahir la nation et le peuple, de ne pas détourner les deniers publics, de ne pas dévoiler les secrets d’Etat et de respecter les engagements contenus dans la charte déontologique du gouvernement ». Mme Djibergui avait plutôt proposé de prendre un engagement solennel devant la cour suprême et la nation, demande qui a été rejeté. Elle a donc été remplacée illico par le général Mahamat Rozzi.

Il faut le préciser, la ministre des Postes et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, Porte-Parole du Gouvernement, Mme Madeleine Alingué a également failli ne pas prêter serment. Car elle a décidé de modifier la formule en disant « je jure au nom de Dieu… » plutôt qu’ « au nom d’Allah ». Finalement la ministre Alingué a eu raison sur la Cour suprême puisqu’il ne s’agit là que d’une petite nuance

4 Comments

  1. Les Chretiens jurent sur la Bible, il faut arreter cet obscurantisme. Au tribunal on lève la main droite et on jure même si on est athée. Vous pensez que Dieu va vous brûler ou vous punir parce que vous avez juré en son Saint Nom ? La punition c’est lorsque on transgresse son serment. Elle a perdu une belle occasion de servir son pays.

  2. Je trouve cela stupide.Seul les africains font ce genre de chose.Ca lui aurait coute quoi de jurer en invoquant Allah?Allah ou Dieu c’est le meme Dieu!Je parle en tant que Chretien.Toute cette division au sujet de religions importees ne peut que plaire aux ennemis de l’Afrique.Deby a bien fait de la mettre a la porte.Elle ne merite pas ce poste parce que trop stupide.Chretien ou Musulman il s’agit avant tout de tchadien!Rosine tu viens de montrer ton manque d’ouverture et de discernement.Les tchadiens chretiens ou musulmans s’en souviendront.

  3. elle est bête! même si on se fonde sur les termes de la Bible, ce qui est interdit, c’est de jurer et de ne pas respecter sa parole. L’africain n’a pas de cervelle.

  4. n’importe quoi!!! l’Africain: le seul peuple au monde a avoir renoncé à toute son histoire pour embrasser les civilisations chrétiennes, musulmanes ou je ne sais quelle autre idiotie.
    ce qui est dramatique dans l’affaire c’est que nos intellectuels refusent de la renaissance par solidarité religieuse

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*