Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

sport

Contribution: Parlons du scandale de cette Arène nationale, Messieurs les responsables de l’APR

Le 17 février 2018, les responsables politiques du parti l’Alliance Pour la République ont fait une visite de chantiers (financés par l’argent du contribuable) dont l’arène nationale. Ces responsables politiques dont le coordonnateur départemental du parti, Monsieur Abdoulaye Thimbo et le coordonnateur de la convergence des cadres républicains de ce même parti, Monsieur Abdou Karim Sall semblent ignorer ces aspects qui sont importants bien qu’inquietants:

  • Cette arène coûte 32 milliards dont 26 milliards contractés en dette auprès de la république populaire de la Chine, qui elle aussi importe sa technologie et sa main d’oeuvre (Au début elle promettait qu’elle prendrait la main d’oeuvre locale, que du vent)
  • En dehors de l’assiette foncière allouée à cette infrastructure, une boulimie foncière est en train de s’opérer dans cette zone avec des familles qui risquent le déguerpissement, des prometteurs immobiliers privés qui se frottent les mains dans le dos des riverains (7 hectares sont octroyés à un homme d’affaires qui y a implanté un parking de vente d’automobiles)
  • La zone est écologiquement menacée.
  • Pour le volet sécuritaire, le marché Zinc et les populations riveraines sont exposés.

De ces constats, chers responsables politiques du parti au pouvoir, la décence républicaine vous interdit de patrimonialiser le pays par le fait de vouloir tout attribuer à votre président de parti qui use des moyens de la Nation pour se positionner politiquement. C’est lâche et vous ne lui rendez pas service. Vous dites « zéro espace à l’opposition dans la banlieue », vous bafouez les principes fondamentaux de la démocratie au moment où votre mentor politique, président de la république et candidat à la prochaine présidentielle, élimine par le pouvoir d’état ses adversaires. Nous vous invitons à agir autrement, au lieu de faire dans la politique de l’autruche. Les jeunes de la banlieue peinent à trouver un premier stage (pour ne pas dire un emploi), les impactés de TER crient au scandale avec les propositions des « indemnisations », les jeunes de Thiaroye sont dépossédés du terrain où ils se divertissaient (Une partie du camp Thiaroye) au détriment d’un promoteur immobilier. Pikine manque de tout (une préfecture toujours hébergée dans un autre département, pas de caserne sapeurs-pompiers pour une population de presque 1.500.000 d’habitants, avec la gare routière des beaux maraîchers, la SOGAS, le marché au poisson, 84% des recettes vont à la primature dans un contexte d’Acte 3 de la décentralisation. Reparez ces injustices, vous rendrez service à votre président de parti et aux pikinois.  

P.S: Alliance Pour la Réplique, abstenez vous si vous n’avez pas d’arguments.

Malick Sy Grand Parti Suxali Sénégal/Pikine

Vidéo: Ama Baldé bat Papa Sow

Les retombées du Mondial 2018 ne doivent pas se réduire à des primes (Souleymane Ndéné Ndiaye)

Les retombées de la Coupe du monde 2018 doivent impacter positivement le football national et non pas être affectées au seul paiement des primes et des indemnités, a estimé Souleymane Ndéné Ndiaye, ancien Premier ministre et spectateur attentif du football national.


‘’On peut se demander valablement ce que la Coupe du monde 2002 nous a rapporté et je connais les actuels dirigeants comme étant des personnes très responsables’’, a déclaré l’ancien PM, qui est par ailleurs le président de l’AS Saloum.


‘’Les erreurs commises en 2002 doivent servir à l’actuelle équipe parce qu’au-delà des souvenirs qui ont beaucoup marqué, on peut dire que l’argent avait été gaspillé’’, a dit l’ancien PM en perspective de la participation des Lions au Mondial 2018.


Souleymane Ndéné Ndiaye a reconnu toutefois que les performances des coéquipiers d’El Hadj Diouf ont permis au Sénégal de se faire mieux connaître. Aussi appelle-t-il l’équipe dirigée par Aliou Cissé à faire autant, sinon mieux que la génération de 2002.


‘’Il est vrai qu’une compétition ne ressemble jamais à une autre et il y a toujours des aléas dans un tournoi. Mais, il faut reconnaître que nous avons une équipe avec un potentiel intéressant’’, a-t-il relevé. Pour lui, la qualification au second tour doit être l’objectif minimal.


En attendant, il pense qu’avec cette participation à la Coupe du monde, le football sénégalais doit pouvoir faire des bonds en avant.


D’après lui, cela devrait ainsi aider à « la pratique du football dans des zones les plus reculées du Sénégal’’. Il appelle l’Etat à aider la Fédération dans l’érection des infrastructures sportives.


‘’Des efforts louables ont été faits, mais ce n’est pas encore suffisant parce qu’avec une bonne détection et des moyens à la base, on peut sortir des pépites dans les zones les plus reculées du pays’’, a-t-il dit.


Souleymane Ndéné Ndiaye rappelle que Salif Diao (Kédougou, est) et Sadio Mané (Sédhiou, sud) sont originaires de régions périphériques et qu‘’une bonne politique de détection suivie de l’organisation de compétitions aiderait beaucoup’’.


‘’En tous les cas, on ne peut pas imaginer encore une fois que les retombées de la Coupe du monde ne puissent servir qu’à payer des primes’’, a-t-il affirmé, soulignant que le football national a besoin d’infrastructures pour continuer de progresser.

Source: APS

La somme que le Sénégal va débloquer pour la Coupe du monde

YERIMPOST.COM 7 milliards, c’est la somme mirobolante que le Sénégal a dégagée pour sa participation à la Coupe du monde de football Russie 2018. L’annonce a été faite par le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor.
° Top