Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

Seydou Guèye

Moussa Taye accuse Seydou Guèye de préjuger de la décision du tribunal

YERIMPOST.COM Interrogé sur la déclaration de Seydou Guèye, Porte-parole du Gouvernement et de l’Apr qui affirme parlant de l’affaire Khalifa Sall que « personne n’osera plus dilapider les ressources sous le prétexte fallacieux de fonds perdus dans une caisse noire » et sur les articles des journaux Le Soleil et Libération portant sur le fameux décret de 2003, Moussa Taye, le porte-parole de Khalifa Sall précise :

« La sortie de Seydou (Gueye, ndlr) confirme notre crainte d’un verdict déjà établi. Si, à son niveau de responsabilité, il ose parler ainsi, c’est qu’indubitablement, il est au courant d’une manipulation de la justice contre Khalifa Sall. C’est même manquer de respect au tribunal que de donner un verdict avant la fin du jugement. Le tribunal doit prendre ses responsabilités en faisant preuve d’impartialité et ne point céder aux desiderata d’un pouvoir politique, par essence éphémère. Les juges doivent penser à la postérité en préservant leur honorabilité.

Il faut aussi rappeler que le décret n° 2003-657 du 14 août 2003 relatif aux Régies de Recettes et aux Régies d’Avances de l’Etat ne concerne pas les collectivités locales. Dans les visas, ni les lois de 1972, 1996 et 2013 relatives à la décentralisation ne sont citées. Les deux percepteurs ont d’ailleurs confirmé devant la barre que la circulaire du directeur du Trésor public du 5 mars 2004 qui annule les caisses d’avance ne concerne que les régies de l’Etat et non celles des collectivités locales. »

 

Débat public entre Idy et Macky: Seydou Guèye insinue que le leader de Rewmi a besoin d’un psy

YERIMPOST.COM Dans l’entretien qu’il a accordé au quotidien l’Observateur, Seydou Guéye s’est prononcé sur le patron de Rewmi. Selon le secrétaire général et porte-parole du gouvernement, la tournée d’Idrissa Seck à l’intérieur du pays n’est rien d’autre qu’une grande vadrouille. A l’en croire, l’offre politique du président Macky Sall dans tout le pays dépasse de loin les « divagations » d’Idy qui est un  politicien en perte de vitesse depuis plus d’une décennie. « L’expertise profane d’Idrissa Seck ne saurait résister aux compétences utiles du président Macky Sall… Avec tout le respect que je lui dois du fait de son rang, j’aurais été un psy, j’aurais fortement prescrit à Idrissa Seck une introspection… », a ajouté le responsable politique de l’Alliance pour la République, en réaction au débat public demandé par le président du Conseil départemental de Thiès au chef de l’Etat.

A la Médina, l’APR agonise

YERIMPOST.COM L’Alliance pour la République (APR) stagne à la Médina. La faute est imputable au coordonnateur du parti. Cette dénonciation est faite par les cadres dudit parti dans la commune. Seydou Gueye est, selon eux, le principal responsable de tous les maux dont souffre l’APR. Son image ne passe plus. A en croire Djiby Diagne, le coordonnateur a pris des engagements qu’il n’a pas respectés. Craignant une défaite cuisante de leur leader à la présidentielle prochaine, ces cadres ont décidé de prendre leurs responsabilités. Des activités sont prévues pour sauver le parti du président Macky Sall à la Médina.

Seydou Guèye dément Karim Wade

YERIMPOST.COM Ci-dessous le communiqué du porte-parole du gouvernement…

Dans un communiqué, Monsieur Karim Wade allègue qu’il a été victime, lors de sa libération le 23 juin 2016, d’une « expulsion de son propre pays pour prendre le chemin d’un exil forcé ».
Cette allégation est rigoureusement fausse.

Aussi, afin que nul n’en ignore, c’est sur la base d’une lettre de l’Emir du Qatar, appuyant une requête de la famille Wade, que le Président de la République Macky Sall a accordé, pour des raisons humanitaires, une grâce présidentielle à Monsieur Karim Wade.

A sa sortie de prison, il a quitté le Sénégal par vol privé en compagnie d’un de ses amis. S’il a pris volontairement cette décision, il en connaît seul les rasions. C’est certainement pour les mêmes raisons qu’il fuit la France, son autre pays, et l’Allemagne où ses amis de Fraport sont à présent mis en examen par la justice.

Serait-il interdit de séjour en France ou en Europe ?

Monsieur Karim Wade sait pertinemment qu’il doit faire face au Sénégal à des sanctions financières auxquelles il ne saurait se soustraire en vertu de la décision de justice prononcée à son encontre, le 23 mars 2015, par le tribunal.

Que le peuple sénégalais se rassure car force restera à la Loi ; tout dettier solvable s’exposant volontairement aux contraintes judiciaires appropriées en cas de refus de remboursement, conformément à la Loi.

Fait à Dakar, le 12 janvier 2018
Le Porte-Parole national
Seydou Guèye

° Top