Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

Scandale

Oxfam: Après le scandale sexuel, Baaba Maal démissionne ! 

YERIMPOST.COM Baaba Maal a annoncé sur la BBC sa démission de sa charge d’ambassadeur de l’ONG Oxfam éclaboussée par un scandale sexuel. Le chanteur sénégalais devient la deuxième célébrité à claquer la porte après l’actrice britannique Minnie Driver. « Ce qui s’est passé, sur le plan humain, est répugnant et déchirant », a-t-il déclaré hier soir dans l’émission « BBC Newsnight ». « C’est très triste. Les personnes vulnérables, particulièrement les enfants, devraient toujours être protégées, a-t-il ajouté. De ce fait, je me dissocie immédiatement d’Oxfam. »

Mairie de Dakar: l’autre scandale découvert par l’IGE au cours de son enquête

YERIMPOST.COM Un scandale peut cacher un autre ! Dans sa livraison du jour, Libération nous apprend que l’IGE a été intriguée par un virement disparu entre la mairie de Dakar et la SGBS qui aurait mis les fonds dans le compte d’une autre structure par erreur.

L’IGE avait communiqué au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche un extrait du pré-rapport relatif à la convention de partenariat signé le 13 septembre 2013 entre la mairie de Dakar et le chef du département de Biologie végétale de la Faculté des Sciences et techniques. La mairie aurait versé 65 millions de FCFA sur un compte à la SGBS. Ce que le ministère a démenti dans la réponse fournie aux vérificateurs. Cette réponse du ministère de l’Enseignement supérieur est apparue surprenante aux yeux des vérificateurs dans la mesure où, parmi les pièces justificatives annexées à l’extrait du pré rapport, figure la décision du 24 février 2015 autorisant le mandatement des 65 millions de FCFA.

Immédiatement, les vérificateurs ont saisi le Récepteur-Percepteur municipal. Ce dernier leur a indiqué l’effectivité du virement qui date du 2 juillet 2015 sur le compte indiqué à SGBS. La banque aurait viré « par erreur » l’argent dans le compte d’une autre structure. Erreur ou manoeuvre délibérée ? Où est passé finalement cet argent ?

L’Agent judiciaire de l’Etat sur un autre front à Kaolack

YERIMPOST.COM L’Agent judiciaire de l’Etat est sur un autre front. Il a été récemment entendu par le juge du deuxième cabinet du tribunal de Kaolack, selon Libération, pour formaliser sa constitution de partie civile dans le cadre d’une information judiciaire sollicité par le parquet de la même localité et relative à un énorme scandale foncier.

www.yerimpost.com

Scandale autour du contrat sur les deux Airbus signé sous les yeux de Macron !!!

YERIMPOST.COM Au cours de son séjour à Dakar, pour co-présider la Conférence internationale sur le financement du Partenariat mondial pour l’éducation, du 1er au 3 février 2018, le président français, Emmanuel Macron, a parrainé la signature du contrat d’acquisition de deux nouveaux Airbus 330 Neo par la compagnie Air Sénégal S.A. Selon l’organe d’informations stratégiques La Lettre Du Continent, l’acquisition des deux appareils a été actée en 2017, à l’occasion du Salon aéronautique de Dubai. Devant être livrés l’un au premier semestre, l’autre au second semestre de 2019, les deux aéronefs ont coûté la rondelette somme de 510 millions d’euros, soit 334,56 milliards de francs cfa. Une ardoise qui vient alourdir l’investissement du nouveau pavillon national sénégalais qui avait déjà acquis deux ATR 72-600 neufs.

Les deux Airbus ont coûté trop cher, de l’avis d’un spécialiste en aéronautique interrogé par Yerimpost. En cause, leur achat direct, de gré à gré, sans appel à la concurrence de Boeing ou de Bombardier qui aurait pu contribuer à faire baisser drastiquement les coûts. Ancien d’Airbus, le Français Philippe Bohn, directeur d’Air Sénégal SA, est allé directement acheter dans son ancienne maison. Sans se soucier de ce favoritisme grossier ! Ce gré à gré usurier est un gros scandale acté sous les yeux du président français Emmanuel Macron…

www.yerimpost.com



Exclusif! Gros scandale autour d’un contrat signé au cours du séjour de Macron

YERIMPOST.COM Au cours du séjour du président français, Emmanuel Macron, à Dakar, des contrats ô combien juteux pour les intérêts français ont été signés. Parmi ces contrats, celui qui octroie à l’entreprise française Fonroche Eclairage le plus grand projet d’éclairage au monde. L’objet de cette convention est grandiose: éclairer 30% du Sénégal avec 50 000 lampadaires solaires pour la bagatelle de 87 millions d’euros.

Ce marché va susciter une contestation sans précédent. En effet, au cours des trois appels d’offres qui avaient été organisés par l’Agence nationale pour les énergies renouvelables (Aner), aucun n’a été remporté par Fonroche Eclairage. Cette entreprise n’a pu rafler la mise qu’à la faveur de l’intervention directe d’Emmanuel Macron. Pour justifier le choix de cette société pistonnée, les autorités sénégalaises ont allégué un « rétablissement de l’équité » suite à la falsification des résultats des appels d’offres par… Thierno Alassane Sall alors qu’il dirigeait le département de l’Energie.

L’argument ne convainc évidemment pas les soumissionnaires lésés qui préparent une grosse riposte face à ce qu’ils prennent pour une diversion dans l’objectif de déférer à l’injection de Macron. Yerimpost va revenir sur les détails de cette affaire qui a vu les autorités sénégalaises céder à une pression politique sur un enjeu économique aussi important.




Signe de la magouille, Fonroche Eclairage a implanté des lampadaires sur la voie menant à l’Aibd et commencé à installer une usine de fabrication des lampadaires avant la signature de la convention. Sûrement sur la base d’une assurance donnée par le président français. La parole de Macron est sacrée !

www.yerimpost.com

« J’en veux à Macky Sall de m’avoir mêlé au scandale Petrotim » (Abdoul Mbaye)

YERIMPOST.COM Abdoul Mbaye est très remonté contre Macky Sall. L’ancien Premier ministre ne digère toujours pas le fait que son nom ait été mêlé au scandale Petrotim. Cette affaire avait soulevé de nombreuses controverses qu’Ousmane Sonko a largement détaillées dans son livre « Pétrole et Gaz au Sénégal : Chronique d’une Spoliation ».
Venu à la cérémonie de dédicace dudit livre, Abdoul Mbaye a dit sa colère devant les hôtes du président du Pastef.

S’adressant au président de la République, le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) a déclaré: «Je lui en voudrai toute ma vie du fait que mon nom soit mêlé à cette affaire Petrotim. En connaissance de cause, il m’a fait contre-signer un document alors que j’ignorais que son frère était impliqué dans le dosser». À en croire l’ancien Pm, les décrets adoptés en Conseil des ministres concernant cette affaire l’ont été sur la base d’un faux rapport du ministre de l’Energie et des Mines de l’époque, Aly Ngouille Ndiaye. « Ce rapport viole le Code pétrolier en son article 8 », regrette amèrement Abdoul Mbaye.


Babacar FALL, bfall@yerimpost.com

Le scandale des tracasseries administratives subies par les Sénégalais de l’extérieur

YERIMPOST.COM L’exigence de la légalisation des actes publics est un parcours du combattant auquel nos compatriotes de la diaspora sont confrontés au quotidien. Pour obtenir un document d’état-civil ou administratif, ces Sénégalais perdent en temps et en argent: 15 750 francs pour les documents d’état-civil comme les certificats de mariage, décès, acte de naissance et 24 275 francs pour un document administratif comme le casier judiciaire. A cela s’ajoute que ces documents doivent être authentifiés par le ministère des Affaires étrangères et traduits dans la langue du pays d’accueil du demandeur. C’est le même casse-tête pour les entreprises sénégalaises souhaitant étendre leurs activités dans la diaspora.

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur avait été directement interpellé sur la question par le Réseau Sénégal Italie Diaspora (RESID) dans un courrier datant du 9 octobre 2017 que la rédaction de Yérimpost a parcouru. Pour l’heure, cette interpellation est restée sans effet, nous informe le président dudit réseau joint par votre blog préféré. Qu’attend le Sénégal pour signer la Convention Apostille de La Haye pour simplifier la vie à ses ressortissants basés à l’étranger ? Quand bien même il n’en est pas signataire, faut-il rappeler à nos autorités que le Sénégal est contractant de la Conférence de La Haye de droit international privé ? A ce titre, il peut être signataire de cette convention à l’instar d’un pays voisin comme le Cap-Vert.

Et il le faut. L’enjeu est de taille. Il s’agit de faciliter l’activité d’un puissant pourvoyeur de richesses: la diaspora. L’Italie, à la date du 31 décembre 2016, selon le ministère italien de l’Intérieur, comptait 101 207 Sénégalais en situation régulière. Le ministère italien des Finances indique que, pendant les 12 mois de cette année, le transfert d’argent de l’Italie vers le Sénégal se chiffrait à  274 712 000 euros, soit 180 211 072 000 francs cfa (Source: Dossier sur l’Immigration 2017).

 

Cour Suprême: Scandale autour des marchés

YERIMPOST.COM Des irrégularités sont notées dans la passation des marchés à la Cour suprême. Et l’on se demande même si certains marchés au niveau de cette haute institution sont vraiment exécutés.

Dans la livraison du jour, L’As signale des « micmacs autour des marchés publics à la Cour suprême ». Le journal indique que « la consultation du site de la Direction centrale des marchés publics dénommé +Portail des marchés publics+ donne une idée du volume de travaux exécutés par des entreprises ou des personnes physiques pour le compte de la Cour suprême dotée d’une allocation budgétaire de près d’un milliard de francs CFA par an ».

Le quotidien fait état « des bizarreries au sujet du Fonds de la formation continue des magistrats, le recours abusif aux demandes de renseignements de prix, des interrogations autour du marché d’achat d’ascenseurs et des tenues des chauffeurs ». Aucune trace de l’exécution de certains de ces marchés n’est visible comme celui de l’achat d’ascenseurs dans un bâtiment que la Cour a tout bonnement loué.


www.yerimpost.com

Prison de Rebeuss: le scandale des détentions provisoires

YERIMPOST.COM La situation de Rebeuss montre les limites des politiques de réduction de la population carcérale. Malgré les mesures annoncées par le ministre de la Justice, la population carcérale de Rebeuss connaît une hausse continue. En cause, le nombre scandaleux des détenus provisoires.

Lors de la visite de la délégation des magistrats à l’intérieur de la salle d’enregistrement, la directrice de la prison a fait le point. Elle a révélé que son établissement abrite 2 215 détenus, dont 375 condamnés et 1864 détenus provisoires. Avant de soumettre une autre remarque aux magistrats: « Depuis 3 mois, le nombre de détenus a augmenté ».

Il est temps de revenir à la loi: la liberté est le principe, et la détention, l »exception…

www.yerimpost.com

Appleby ou le scandale des Paradise Papers: Des Libanais du Sénégal éclaboussés

YERIMPOST.COM C’est le quotidien Libération qui fait la révélation. Dans sa parution du jour, le journal dévoile Appleby, ce cabinet basé aux Bermudes et qui est spécialisé dans le offshore. Après les « Panama Papers », nous voici dans les « Paradise Papers ».  En fouinant des documents internes de Appleby qui se sont retrouvés entre les mains de journalistes du Consortium international, le quotidien est tombé sur une adresse située sur la Corniche ouest, à la boite postale 3388/Dakar. Nos confrères ont constaté que c’est avec cette adresse que le Libanais Khalil Saadallah a monté la société offshore établie dans les Iles vierges britanniques, Hkg Africa Weave Limited. Khalil Saadallah n’est autre que celui à qui on doit les mèches Darling. Dans ses révélations, le journal cite d’autres personnalités de la communauté libanaise basée au Sénégal. Parmi elles, Ghassan Ali Hoballah, Christian Khalil, Ahmad Ali Wehbé, Assan Khalil, Alain Khalil, Sasso Fuad A… Le journal promet de revenir dans les jours à venir avec d’autres révélations sur ce scandale.

Scandale du lait contaminé: le Sénégal concerné

YERIMPOST.COM Le scandale a éclaté au pays de Marianne il y a quelques semaines. Le quotidien Libération, dans sa parution du jour, révèle que le scandale du lait contaminé qui secoue la France actuellement, s’est étendu à nos portes. A en croire le journal, c’est dans une note  estampillée confidentielle du centre antipoison que le ministère du Commerce a été informé que le Sénégal était concerné par l’affaire. Aussitôt, les autorités sanitaires ont procédé au retrait du produit dans les pharmacies et services de pédiatrie. Contacté, le conseiller technique du ministre de la Santé, Dr Aloïse Diouf, a assuré au journal que toutes les mesures ont été prises pour retirer le lait infantile contaminé.

 

yerimpost.com

° Top