Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

philippe bohn

Macky Sall a-t-il fait venir Philippe Bohn au Sénégal uniquement pour Air Sénégal SA ?

YERIMPOST.COM Philippe Bohn a de grandes oreilles au propre comme au figuré. Ce baroudeur, qui a écumé bien des zones stratégiques en Afrique, est un homme de réseaux, d’influence, voire de renseignement, disent certains. Dans son livre trépidant, « Profession: Agent d’influence », l’ancien directeur Afrique du groupe EADS raconte ses tribulations dans les antichambres du pouvoir.

Voici le mot de Paris Match pour présenter l’ouvrage: « Comme le héros d’un « SAS », il a le goût des destinations insolites et des situations rocambolesques. Aventurier de l’industrie, Philippe Bohn a usé ses souliers Lobb et sa parka à poches aux quatre coins de l’Afrique. De l’Angola, où il s’est lié d’amitié avec le chef rebelle Jonas Savimbi, aux faubourgs de Mogadiscio, en passant par le QG des opposants tutsis dans la brousse, où l’accueille Paul Kagame.

Dans un style incisif et percutant, l’ancien directeur Afrique du groupe EADS, aujourd’hui directeur général d’Air Sénégal, raconte trente ans de tribulations dans les antichambres du pouvoir. Dans cette zone grise où se négocient gros contrats et basses manœuvres, les serviteurs de l’Etat côtoient les bandits de grand chemin.

On y apprend comment Alexandre Djouhri tente de s’incruster par la force dans un gros « deal ». Et que Kadhafi s’est fait soigner à Sainte-Anne pour schizophrénie… Peu regardant sur les honneurs et les diplômes, l’auteur se fie à son flair : seuls les rapports humains, qui, comme les bons vins, se bonifient avec le temps, permettent de constituer un véritable réseau. Celui qui distingue les hommes d’influence. »

Philippe Bohn est l’un de ces spécialistes de missions délicates et secrètes, l’un de ces hommes capables de mettre tout un pays sous coupe réglée, de savoir qui fait quoi et qui va où… Traînant une manie pour le renseignement et les missions tordues depuis son passage à la tête du ministère de l’Intérieur, Macky Sall a besoin d’hommes de ce type pour aborder l’échéance cruciale de février 2019.

Philippe Bohn a beaucoup trop de facettes pour que le numéro un sénégalais l’ait fait venir afin d’en user d’une seule. Cet homme introduit au Palais revendique d’ailleurs médiatiquement une amitié avec le président. Entre amis, on se rend des services…




Scandale autour du contrat sur les deux Airbus signé sous les yeux de Macron !!!

YERIMPOST.COM Au cours de son séjour à Dakar, pour co-présider la Conférence internationale sur le financement du Partenariat mondial pour l’éducation, du 1er au 3 février 2018, le président français, Emmanuel Macron, a parrainé la signature du contrat d’acquisition de deux nouveaux Airbus 330 Neo par la compagnie Air Sénégal S.A. Selon l’organe d’informations stratégiques La Lettre Du Continent, l’acquisition des deux appareils a été actée en 2017, à l’occasion du Salon aéronautique de Dubai. Devant être livrés l’un au premier semestre, l’autre au second semestre de 2019, les deux aéronefs ont coûté la rondelette somme de 510 millions d’euros, soit 334,56 milliards de francs cfa. Une ardoise qui vient alourdir l’investissement du nouveau pavillon national sénégalais qui avait déjà acquis deux ATR 72-600 neufs.

Les deux Airbus ont coûté trop cher, de l’avis d’un spécialiste en aéronautique interrogé par Yerimpost. En cause, leur achat direct, de gré à gré, sans appel à la concurrence de Boeing ou de Bombardier qui aurait pu contribuer à faire baisser drastiquement les coûts. Ancien d’Airbus, le Français Philippe Bohn, directeur d’Air Sénégal SA, est allé directement acheter dans son ancienne maison. Sans se soucier de ce favoritisme grossier ! Ce gré à gré usurier est un gros scandale acté sous les yeux du président français Emmanuel Macron…

www.yerimpost.com



Démarrage Air Sénégal SA: Philippe Bohn indique la date

YERIMPOST.COM Les  avions d’Air Sénégal SA seront sur le tarmac de l’Aéroport international Blaise Diagne avant le mois d’avril. Actée en janvier 2017, la nouvelle compagnie aérienne sénégalaise va démarrer ses activités au plus tard dans le deuxième trimestre de 2018. L’annonce a été faite par le directeur général de la compagnie, Philippe Bohn, qui était l’invité du Grand Jury sur la RFM. A l’en croire, les nombreux rendez-vous manqués du démarrage des activités de la compagnie ont été causés par le processus du PEA (permis d’exploitation aérien) qui est délivré par l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM)

Cet accord d’achat entre Air Sénégal Sa et Airbus qui confirme Yerimpost

YERIMPOST.COM C’est en décembre que votre blog préféré avait fait cette révélation. Il aura fallu presque deux mois pour que cet achat soit officialisé. L’accord signé ce vendredi 2 février entre le CEO d’Air Sénégal SA et le Directeur Avions commerciaux Airbus Afrique et Moyen-Orient confirme  Yerimpost. Deux avions A330 neo que le directeur d’Air Sénégal SA Philippe Bohn a commandés chez Airbus. La question qui est restée sans réponse est pourquoi le choix d’Airbus. On sait que le patron de la nouvelle compagnie aérienne sénégalaise était jusque dans un passé très récent (en 2011) le Corporate vice-président en charge du Business development du holding EADS devenu Airbus… N’est-ce pas que la Marianne a le vent en poupe sous le ciel sénégalais ? La France des bonnes affaires !

° Top