Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

monde

Disgrâce: Youssou Touré émeut son monde par ses pleurs

YERIMPOST.COM La vidéo montrant Youssou Touré en pleurs, ce vendredi 4 mai, s’est répandue comme une traînée de poudre sur la toile. Le ministre-conseiller du président de la République, membre des premières heures de l’Alliance pour la République, conforte l’analyse de Yerimpost sur les multiples signes d’une crise mortelle à l’APR. Youssou Touré, qui évoquait cette tentative d’humiliation dont il a fait l’objet à la Présidence, n’a pu retenir ses larmes. Ses véhicules de fonction lui ont été retirés, le coordonnateur du réseau des enseignants de l’APR avoue également qu’il ne dispose même pas de bureau et passe ses journées dans un « grand place » à Pikine.



Vidéo- L’homme le plus dangereux au monde

Vidéo- Macky Ya Ko Wakhon! Tout le monde semble avoir oublié, mais Internet n’oublie jamais





Papa, pourquoi Macky Sall met-il tout le monde en prison ?

Le Larousse définit la routine comme une habitude qui résulte d’ une succession d’ actions répétées sans cesse.
Il en est ainsi, lorsque, pour une raison ou une autre, notre capacité de réaction, nos réflexes et même nos neurones se retrouvent inhibés au point de nous plonger dans un état végétatif qui annihile toute volonté de  prise sur les événements, Un état d’ atonie grave de conséquences quand il  affecte une personne et suicidaire  quand c est tout un pays qui est concerné.
Les malheurs  et les désillusions se sont tellement accumulés que les Sénégalais ont fini par baisser les bras , blasés. Nous avons perdus notre capacité d’ indignation et de révolte.Le ciel nous tomberait sur la tète que nul ne lèverait le plus petit doigt pour se protéger, laissant tout entre les mains de Dieu ou des marabouts. Ce n ‘est plus de la placidité , c’ est de la renonciation.
Depuis l ‘avènement de Macky Sall au pouvoir,l’ insécurité s’ est aggravée à un rythme exponentiel et aucun secteur n ‘est épargné, même aérien. Après le bateau Djolla, c’est au tour des pirogues de chavirer comme aimantées par les fonds abyssaux. La route est devenue un véritables mouroir. Les accidents s’ enchaînent et s’ égrainent tel un chapelet maléfique avec ses dizaines et ses dizaines de morts. Même  calfeutrés  chez eux , les citoyens ne sont plus en sécurité. Agressions, meurtres, assassinats, la mort par violence qui en principe est une exception dans un pays civilisé comme le Sénégal prétend l’ être, est aujourd’hui une banalité.Comble de l’ horreur,fond de gouffre de l’ignominie, les meurtres d’enfants et de bébés sont venus s’ ajouter à  la litanie macabre de ceux qui perdent la vie dans des conditions exécrables: sacrifice humain , nous dit-on. Et la seule réponse trouvée par Macky Sall à ces ignominies , ce sont des jours de deuil national. Quant aux populations, elles préfèrent invoquer la volonté divine.
Comme si Dieu y était pour quelque chose.
La faim dans le nord du pays, l’ effondrement de notre architecture scolaire, les contrats signés par le gouvernement sur l’exploitation du pétrole et du gaz et dont le contenu nous échappe, l’ argent du contribuable que l’ on dilapide sous nos yeux, les lutteurs qui ont fini de transformer la banlieue en zone de non droit, tous ces méfaits au demeurant d’une extrême gravité, nous laissent  paradoxalement  de marbre comme si pétrifiés , nous assistons à l’ effondrement du pays sans prendre conscience que s’il s’ écroule, nous n’en sortirons pas indemnes.




Dans un état de droit,la prison est un lieu de pénitence , où le citoyen qui a bafoué les règles édictées pour faire régner l’ordre, est assigné afin qu’il fasse amende honorable. Elle ne fait pas partie de l’arsenal à la disposition du prince pour écarter ses concurrents.
Aujourd’hui, la route qui mène au tribunal de Dakar est le chemin le plus emprunté par les opposants de Macky Sall, soit pour y être jugés, soit pour apporter leur soutien à un des leur pris dans les filets de l’ indignité.
  Aida Diongue, Noel Seck, Bamba Fall, Karim Wade, Assane Diouf, Khalifa Sall, Barthélemy Diaz…la liste s’ allonge et nauséeuse, tel un égout aux émanations putrides et délétères.
Cependant, alors que je désespérais de la capacité de révolte des Sénégalais, un cri d’ indignation fusa, aussi brutal et inattendu qu’un coup de tonnerre dans le ciel azuré d’un mois de mars.
Mon fils de 8 ans, que j’oblige à suivre les informations, me demanda alors qu’on regardait un reportage de France 24 sur le procès de Khalifa Sall :
–Papa, pourquoi Macky Sall emprisonne t-il  tout le monde ?
Désarçonné par la question,ébranlé, je demeurai coi, pantois, interdit. Ensuite je me perdis dans les arcanes tortueux de mes pensées cherchant les mots qu’il fallait à un enfant de 8 ans.
Certainement las d’ attendre une réponse qui ne venait pas, son verdict  tonna, aussi tranchant qu’un couperet, sans appel et sans possibilité de cassation, car aussitôt revêtu de l’ autorité de la chose jugée.
–Macky Sall dafa sokhor !   ( Macky  Sall est méchant ! ).
Alea jacta est.
 Ainsi soit-il.
Serigne Mbacke Ndiaye
Ecrivain




Nous, Gagner le Mondial Russe ? Savoir Raison Garder…

YERIMPOST.COM Le pouvoir s’est-il mis en « mode Mondial », au point de croire qu’il peut imposer des décisions impopulaires à un peuple embrumé par cet « Opium du Peuple » que représente le football ? L’heure est aujourd’hui à la passion. Les Sénégalais sont crispés, anxieux, stressés, et même pas parce qu’ils sont « mackys ». Nous sommes en ce moment tous en train de nous projeter en conjectures, non pas pour savoir comment nous allons payer des loyers de plus en plus chers, éduquer nos enfants dans les conditions les meilleures, soigner nos parents dans des hôpitaux sans maladies nosocomiales en prime, déambuler dans une capitale avec des trottoirs non encombrés, voter à une présidentielle bien organisée…, mais nous sommes tous en communion pour une fois concentrés au maximum sur notre participation au Mondial russe, et rêvant, pourquoi pas, au titre qui ne saurait nous échapper. Incha’Allah…

Soyons sérieux un petit instant. Peut-on gagner ? Doit-on gagner ? Commençons par la première question et tentons d’y répondre, nous qui aimons massacrer les bonbons en les croquant au lieu de prendre le temps de les sucer et d’en connaître, en l’appréciant, le goût, cela pour dire que nous aimons connaître la fin d’un processus sans en vivre le cours. Peut-on gagner un mondial de football, comme ça, du fait de la bonté de Dieu, du seul fait que nous sommes sénégalais, comme ça, juste parce que Dieu, est notre garçon commissionnaire, auquel nous allons demander de rapporter, pourquoi pas, la Coupe du Monde, juste parce qu’Il ne parle que wolof ?

Peut-on battre des Colombiens, des Polonais ou des Japonais qui, depuis des décennies, travaillent à produire des générations de joueurs qui courent depuis leurs culottes courtes ensemble, alors que nous n’avons fait dans le même temps qu’engraisser des joueurs comme on élève des moutons de Tabaski ?

Peut-on gagner devant des équipes qui ont des joueurs qui totalisent 20 fois plus de sélections que la nôtre ? Si Dieu se doit de récompenser le travail, alors on est mal barré. Il est vrai que nos audaces de 2002 étaient le fruit d’un désir commun depuis lors dissipé, noyé dans les coursives du Joola englouti du fait de nos tricheries coupables. Non, Dieu n’est pas injuste. En attendant, remettons l’ouvrage sur le métier, nous n’avons pas un problème d’entraîneur, nous avons un problème de projet. Arrêtons de tout de suite croquer dans le cœur du bonbon…

Jean Pierre Corréa




Macky Sall sera à la Coupe du monde

Le président de la République Macky Sall sera à la Coupe du monde prévue en Russie du 14 juin au 15 juillet prochain, a annoncé, mercredi, El Hadji Hamidou Kassé, son ministre-conseiller en communication.
« Le président sera à la Coupe du monde. A quelle étape ? Je ne sais pas, c’est son agenda à lui, mais il y sera InchAllah ! Parce que le président est le premier supporter des Lions », a dit le ministre invité de la rédaction de l’Agence de presse sénégalaise.
Selon lui, « le chef de l’Etat l’a réaffirmé lorsque l’équipe nationale de football s’est qualifiée, il l’a réaffirmé à nouveau lorsqu’il recevait le trophée (de la Coupe du monde) et encore à chaque fois que l’équipe nationale est allée en compétition. C’est le premier supporter ».
« En tant que premier supporter de l’équipe, il ne peut pas ne pas aller en Russie », souligne-t-il.




« Il nous faut une obligation de moyens et de mobilisation populaire à commencer par le président de la République. Le monde du sport peut reconnaître sans faille l’engagement du président de la République en faveur de l’équipe nationale », a encore dit Kassé.Cet engagement « n’est pas conditionné » par les victoires ou non de l’équipe, a-t-il souligné.

Et cet engagement du chef de l’Etat ne date pas d’aujourd’hui, car Macky Sall a « assisisté en tant que ministre de l’Energie à la Coupe d’Afrique des Nations en 2002 à Bamako », rappelle-t-il.
Le Sénégal est dans le groupe H avec comme adversaires la Colombie, le Japon et la Pologne.

 

Source : APS

Combien a coûté l’organisation des matchs amicaux des « Lions »

YERIMPOST.COM La Fédération sénégalaise de football (Fsf) a casqué fort pour l’organisation des deux matchs amicaux pour les « Lions » avant la coupe du monde 2018. Les frais d’organisation, avancés à la suite de la réunion de la commission mixte composée par la Fsf et le ministère des Sports, le président de la Ligue amateur les estime à 118 millions de francs CFA.

L’organisation de ces matchs amicaux est confiée à un détenteur d’une licence de la Fifa, qui travaille en harmonie avec les fédérations, nous informe le journal Populaire.




Comment la présidence accueille la Coupe du monde

YERIMPOST.COM Le communiqué ci-dessous en fait état

 

REPUBLIQUE DU SENEGAL

Un Peuple – Un But – Une Foi

———



PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

———

PÔLE COMMUNICATION

 

 

 

Dakar, le 10 mars 2018

 


 

Le Trophée de la Coupe du Monde de football arrive ce dimanche 11 mars 2018, à 11h15 à l’aéroport international Blaise Diagne et sera réceptionné par le Chef de l’Etat,  S.E.M Macky Sall à 13h15 devant les grilles du Palais de la République.

 

Cette réception sera suivie d’une cérémonie officielle de présentation du trophée, à la Salle des Banquets, en  présence des représentants des Institutions de la République et des membres du Gouvernement.

 

 

Les maires du monde critiquent la justice sénégalaise et demandent la libération de Khalifa Sall

YERIMPOST.COM Dans ce communiqué…

Nous, dirigeant·e·s des gouvernements locaux et régionaux réunis au sein de l’Organisation mondiale, Cités et Gouvernements Locaux Unis, avons à cœur de rappeler la terrible situation dans laquelle se trouve le maire de Dakar, emprisonné depuis maintenant un an.

Conformément à la loi sénégalaise, M. Sall devrait être présumé innocent tant que les accusations dont il est l’objet devant la justice, avec ses coaccusés, ne sont pas avérées.

Malheureusement, il est toujours détenu. Nous croyons fermement que les représentants locaux et régionaux doivent être traités avec la dignité que leur confère leur mandat public de maire, président ou conseiller d’une assemblée territoriale.

Nous appelons à l’application d’une justice équitable et au respect de l’Etat de droit pour le maire, Khalifa Sall, et ses coaccusés.

Face à cette situation délicate, nous nous sentons le devoir d’apporter notre soutien et notre réconfort à notre collègue Khalifa Sall et à sa famille.

8 mars 2018

Au nom de la Présidence de CGLU

Mpho Parks Tau

En ce 8 mars, Sheikh Alassane Sène dédie ce poème à toutes les femmes du monde

YERIMPOST.COM Yerimpost vous faire lire le poème…

 

Femme, Trésor ténu
Tu es au coeur du miracle de la vie
Le berceau où s’éteignent nos souffrances  et nos rouspetances

Tu es cette douce nuit qui nous parle
À voie de Prophète sublime et singulier
Tu es son air pur que nous respirons

Tu fais dissiper tes chagrins aux heures pénibles
Pour nous montrer avec courage la voie du bonheur et de l’honneur

Tu peins nos désirs sur ce mur d’espoir
Et tu brise la glace de la misère qui fait fondre le mal, chemin croisé des tendances

Ton silence parle à nos entrailles
Car il est rempli de messages divins

Ta parole nous guide
Dans ta voix est incrustée une lumière qui a rendu nos terres pratiquables et bénies

Tu as été la première à croire
Au sublime Envoyé de Dieu
Et à cause de ta foi inébranlable
Il s’est appuyé sur ton altruisme
Pour faire féconder dans les coeurs
La miséricorde du Seigneur
L’Exaltation à la mesure
Du rythme de la gloire céleste

Tu es l’hémicycle où nos voeux sont exaucés à l’unanimité
Tu es la veine jugulaire
Où circule la sève qui purifie notre sang

Tu es cette rue décorée
Aux mille flammes qui jaillissent de partout comme des colombes vissées à la paix

Tu nous dorlotes sous l’horloge des élégies taillées à la mesure de celui qui fut le premier à t’honorer sur les terres divines

Tu es ce fleuve paisible qui croise cette mer agitée
Tu es ce cordon qui les lie sans jamais les délier
Tu es le refuge de ce volcan éteint
Qui a décidé de quitter le tartan de l’excitation et de l’ébullition

Nous avons bu de ton précieux lait
Aux infinies matières saines
Chez le Seigneur il provient

Toujours en alerte pour nous couver
Telle une reine à la fine noblesse
Telle une mère qui perce la nuit
Pour bercer son nouveau né

Telle Mariam projetant son regard divin
Pour parler à Einsa, fils prodige, voie qui mène à Ahmad

Tu es le soleil au zénith
Où les nénuphars s’enchevêtrent
Pour parer à toute aridité

Tu es la minute éternelle remplie de bonheur
Qui a rendu nos vies merveilleuses

Tu es cette grâce qui a fait suinter
Dans nos parois, des rayons en forme de trapèzes dorés

Tu es le cercle des souverains
Ivres de foi
Et des fées qui conjuguent l’aube aux
nuits ténues

Ô femme
Tu es ce pont d’espoir qui relie
Le temps des humains au temps divin
Tu es la manifestation par excellence de la puissance divine

Tu es la dernière personne à observer le Meilleur des hommes voyager vers Dieu,
Son dernier voyage, le socle de toutes ses pérégrinations

Dans le Saint Coran
Le Seigneur te couve, ô femme
Car tu es son atelier sacré
Dans lequel Il développe
Tous ses majestueux talents d’illustre architecte

N’es-tu pas le témoin oculaire
De la première compilation du livre Saint, le Coran!
N’es-tu pas le socle de la Thora, et le bienfait de l’Evangile !

Tu es exceptionnelle, ô femme
Toi la fine perle précieuse
Qui a drainé la pureté vers les hauts lieux cachetés
Où s’agitent dans la discipline
Les fervents disciples
Qui rôdent dans les terres de l’ascetisme

Nous avons envie de te chanter, ô femme
Mais les mots à notre portée sont si faibles, si émaciés pour décrire tes Sublimes qualités

Nous avons envie de te chanter, ô femme
Car tu as rendu notre séjour sur terre
paradisiaque

Nous te remercions
Ô femme suave et brave
D’avoir compris que nous ne sommes
Devant toi que d’éternels enfants   !

extrait des écrits de
Sheikh Alassane Sene « Tarée Yallah »

Mondial 2018: La liste attendue d’Aliou Cissé

YERIMPOST.COM En perspective de la Coupe du monde 2018, Aliou Cissé fera face à la presse, aujourd’hui. À cette occasion, le sélectionneur national va rendre publique la liste des joueurs sélectionnés pour les 2 matches amicaux où les Lions vont s’affronter d’abord avec l’Ouzbékistan, le 23 mars, ensuite avec la Bosnie, le 27 mars.

Cette rencontre avec les journalistes est d’une importance capitale, d’autant que les joueurs convoqués par le coach seront, pour la plupart, retenus pour le Mondial de Russie.

Contribution: A Ceux qui gèrent AIDB : Ayez conscience que le Sénégal est l’un des pays les plus pauvres du monde !

Nous commençons à nous habituer aux articles qui, chaque mois, nous donnent les chiffres sur le nombre de vols et de passagers enregistres a AIBD. Je voudrais, au-delà des chiffres, donner le point de vue d’un voyageur ordinaire. Je suis un usager de cet aéroport. Je l’ai utilisé à 2 reprises (2 voyages aller-retour). Mes impressions sont mitigées. D’un côté, oui, c’est un bel aéroport.  On peut en être fier, comparé à l’Aéroport de Yoff, bien qu’avec tout l’argent que l’ouvrage a englouti je m’attendais à un plus grand édifice.  Si le Sénégal va vers l’émergence, comme on nous le promet, je pense qu’il sera nécessaire d’agrandir l’aéroport dans une dizaine d’années ou plus tôt. Mais, et c’est là l’autre versant du décor, ce qui doit nous préoccuper dans l’immédiat, ce sont les prix exorbitants partout et des couts exagérés imposés aux usagers de AIBD. D’abord pour aller à l’aéroport, vous déboursez 3.000 F si vous venez de Dakar et passez par l’autoroute. Une fois arrivé à l’aéroport, vous êtes obligé d’aller au parking où vous allez payer au moins 1.000 FCFA. Vous ne pouvez pas déposer le passager devant le hall des départs et continuer votre chemin, comme cela se fait dans tous les aéroports du monde, y compris ceux des plus grandes villes des pays les riches du monde : dans le site web de AIDB, il est bien écrit que dans la zone dépose-minute vous avez jusqu’à 5 minutes de stationnement gratuit. La vérité est que l’accès à cette zone n’est pas (ou n’est plus) disponible. Donc vous êtes obligé de passer par le parking et de payer au moins 1000 F. Si vous venez avec votre voiture personnelle et voulez utiliser le parking pour une longue durée, vous devez payer 7.000 F par jour si la durée est inférieure à une semaine et 5.000/jour par la suite, ceci pour un parking à ciel ouvert ! Autrement dit, si vous utilisez le parking de AIBD pour la période allant du 19/02 à midi au 25/02 à 11h59, soit 6 jours, vous allez payer 42.000 FCFA (64 Euros). Pour la même période, vous payez à Fiumicino (principal aéroport de Rome, Italie), entre 23 Euros et 90 euros, et entre 75 à 100 euros pour l’Aéroport Charles De Gaulle de Paris (Terminale 2). Et il s’agit ici de parkings couverts !! Si vous voulez utiliser les chariots de l’AIDB (au départ comme à l’arrivée), il vous faut une pièce de 500 FCFA ou d’un euro. En principe vous pouvez récupérer la pièce en remettant le chariot à sa place après usage, mais tout est fait pour que vous ne puissiez pas le faire – une mafia est déjà en construction autour des chariots.  L’aéroport de Rome a essayé de faire payer les usagers des chariots vers en 2012 ou 2013, mais on a vite abandonné l’idée à cause des nombreux désagréments que cela posait aux passagers dont des millions de touristes qui visitent cette ville chaque année. Bref, ceux qui gèrent AIDB, les autoroutes qui y mènent, le futur TER, etc., doivent savoir que le Sénégal est un pays pauvre. Bon Dieu, que faut-il faire pour que ces gens-là se rendent que le Sénégal est l’un des 20-30 pays les plus pauvres du monde. C’est vrai, nous sommes l’un des peuples les plus fatalistes du monde, mais là cela devient simplement insupportable. Madiodio Niasse, fonctionnaire international a la retraite.

Madiodio Niasse

 

La somme que le Sénégal va débloquer pour la Coupe du monde

YERIMPOST.COM 7 milliards, c’est la somme mirobolante que le Sénégal a dégagée pour sa participation à la Coupe du monde de football Russie 2018. L’annonce a été faite par le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor.
° Top