Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

fpdr

19 Avril 2018: l’appel du FPDR France au peuple

Le 19 avril 2018 constitue un tournant historique dans la trajectoire du Sénégal. Face au coup d’état institutionnel rampant planifié par l’apprenti dictateur Macky SALL et ses affidés, le peuple sénégalais doit faire face et reprendre son destin en main. Dans le moment exceptionnellement grave que traverse notre pays, le FPDR France sonne la mobilisation de tous les segments de la nation, et appelle à un vaste rassemblement patriotique de toutes les couches de la société pour la défense de la démocratie sénégalaise, en péril. L’heure n’est plus aux tergiversations : il faut stopper net les dérives d’un régime en totale déperdition et dont le meneur en Chef, Macky SALL a décidé d’assujettir les sénégalais pour assouvir sa folle ambition de rempiler à la magistrature suprême, contre la volonté de l’immense majorité des sénégalais. Parce que l’enjeu porte sur la préservation de nos acquis démocratiques, le FPDR France estime incontournable une convergence des luttes : étudiants, déflatés, chômeurs, enseignants, paysans, artisans, Chefs d’entreprises, magistrats, greffiers, mouvements de société civile, sentinelles de la République et patriotes de tous bords sont appelés à investir massivement la place SOWETO, rebaptisée place du peuple. Pour le FPDR France, le statu quo n’est plus tenable. FIPPU JOTNA. Trop, c’est trop.




Aujourd’hui plus que jamais, Il s’agit de restaurer l’Etat de Droit et de sauver la démocratie sénégalaise. Le FPDR France demande solennellement à toute l’opposition de s’inscrire dans une dynamique unitaire, de se mettre en ordre de bataille, et d’être en première ligne dans le combat pour la reconquête des droits du peuple. Le FPDR France demande aux forces républicaines de faire preuve d’une extrême retenue, de ne pas s’engager dans une aventure qui pourrait les compromettre, de respecter les droits constitutionnels et inaliénables des sénégalais, et de ne point obéir à tout ordre illégal émanant d’un pouvoir illégitime. Le FPDR France met en garde contre tout dérapage qui porterait atteinte à la vie d’un seul citoyen sénégalais, et dont le régime de Macky SALL porterait l’unique et entière responsabilité.

Le FPDR France porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’il saisira la COUR PENALE INTERNATIONALE, en cas de dérapage incontrôlé des forces républicaines dont la mission n’a jamais été de combattre le peuple.

Tous à la place SOWETO le 19 avril 2018 pour abréger les souffrances des sénégalaise mettre fin aux dérives d’un homme qui a décidé de défier son peuple.

Fait à Paris le 13 avril 2018

Sidy Fall, coordonnateur du FPDR France

E-Mail : msufrance@hotmail.com

 

 

Mot d’ordre du FPDR pour obtenir la démission d’Aly Ngouille Ndiaye

YERIMPOST.COM Dans le communiqué ci-dessous…

 

La Conférence des Leaders du FPDR s’est réunie ce lundi 12  mars 2018. Entre autres points inscrits à son ordre du jour, elle a procédé à une première évaluation du plan d’action mis en œuvre dans le cadre de l’IED notamment du sit-in devant le Ministère de l’Intérieur.

La Conférence des Leaders adresse ses vives félicitations à l’ensemble des composantes de l’IED et en particulier aux militants des partis membres du FPDR qui se sont mobilisés massivement malgré l’interdiction illégale et le dispositif de répression mis en place par le pouvoir de Macky Sall.

Cette forte mobilisation est à la mesure de la détermination des Sénégalais à relever le défi de Macky Sall conformément aux traditions de refus et d’héroïsme de notre peuple. C’est ce qui explique la peur qui s’est emparée du pouvoir de Macky Sall et qui ne fera que s’amplifier.
C’est dans cette voie qu’il s’agit de poursuivre. Il n’y a pas d’autre voie pour imposer à Macky Sall les conditions minimales d’une élection transparente.

La conférence des leaders fustige la répression violente de cette manifestation qui était pourtant pacifique et déclarée. Elle condamne en particulier l’utilisation sans retenue de grenades lacrymogènes en violation totale des règles d’engagement en la matière. Elle exprime sa solidarité avec le personnel, les élèves et les parents d’élèves de l’école élémentaire Mame Yacine Diagne, victimes de l’utilisation abusive des gaz lacrymogènes, et exige l’ouverture d’une enquête indépendante, ainsi que l’identification et la sanction des coupables.

Le prétexte du prétendu respect de l’arrêté Ousmane Ngom ne saurait prospérer puisque les militants du parti au pouvoir organisent régulièrement des manifestations politiques au centre ville, la dernière ayant été la protestation des partisans du frère du président Sall après l’annonce de sa non investiture sur les listes de BBY.

C’est à la place Washington et non ailleurs que les élections sont organisées. C’est là bas que nous devons et que nous allons manifester. Macky Sall doit en prendre acte une fois pour toutes.

La conférence des leaders appelle à l’intensification de la résistance populaire qui s’organise désormais dans tous les secteurs de la vie nationale. L’heure est à la jonction de toutes les luttes sectorielles dans une lutte générale pour obliger Macky Sall  à accepter des discussions constructives et à faire des concessions significatives sur les différentes plate-formes revendicatives, pour éviter en particulier une année blanche. Il s’agit de préparer très rapidement une grande marche de toutes les forces politiques, syndicales et sociales pour obtenir la satisfaction des revendications.

Informée du succès de la manifestation des militants et responsables politiques de nos partis du samedi 10 Mars à Mbacké, la conférence des  Leaders leur adresse ses vives félicitations et appelle tous les autres départements à suivre cette voie.

Fait à Dakar le 12 mars 2018 
La conférence des leaders

Dérapage d’Aly Ngouille Ndiaye: le FPDR en appelle au peuple souverain

« Le FPDR prend note de la franchise brutale avec laquelle Aly Ngouille NDIAYE a décliné l’objectif qu’il poursuit : mettre toute l’organisation du ministère de l’Intérieur au service de l’APR en vue d’une élection au premier tour de Macky SALL.

Dans ce contexte, cette déclaration doit être comprise comme une véritable déclaration de guerre. Elle exprime la détermination de Macky SALL et de ses bras armés à rééditer le coup de force observé lors des législatives, pour imposer aux Sénégalais un président dont ils ne veulent plus. Cette détermination à frauder doit rencontrer une détermination supérieure »

FPDR

° Top