Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

dénonce

Khalifa Sall liste les coups bas qu’il a reçus du pouvoir et dénonce l’instrumentalisation de l’Etat

YERIMPOST.COM L’instrumentalisation de l’Etat pour faire de la politique, c’est ce qu’a dénoncé le maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall, ce lundi 12 février, devant le tribunal. A l’entendre, depuis qu’il a refusé l’offre qui lui a été faite en 2012 par les tenants du pouvoir, il a été écarté du protocole de l’Etat. Le maire a ajouté: « Quand on travaille pour Dakar, c’est pour tout le Sénégal… Nous travaillons pour les populations. Alors, il est évident que, dans des situations, une certaine intelligence aurait conduit les autorités à des discussions pour l’intérêt des populations. Nous avons beaucoup de programmes pour Dakar, mais nous avons en face un adversaire qui ne veut pas que l’on fasse un bilan.» Et Khalifa Sall de poursuivre: « Nous n’avons pas reçu les 115 milliards qui étaient prévus pour les 5 dernières années. C’est Dakar qui perd parce que ce montant aurait pu servir à réaliser certains projets dans la capitale. Mais tout a été bloqué. Ce qui est dommage, c’est qu’on utilise l’Etat pour faire des combats politiques. »




Les conditions de détention de René Capain Bassène et cie durcies !

YERIMPOST.COM Depuis leur inculpation et leur placement sous mandat de dépôt suite à l’enquête menée par la gendarmerie nationale sur le massacre de Boffa Bayotte, Réné Capain Bassène et ses co-détenus sont toujours privés de visite par le juge d’instruction en charge du dossier. La femme du journaliste remue ciel et terre pour voir on mari. En vain. Une situation que déplore le directeur exécutif de la Section sénégalaise d’Amnesty international, Seydi Gassama.

Mais il y a sûrement une raison de sécurité qui sous-tend ces conditions de détention…

www.yerimpost.com

La coalition Manko Wattu Sénégal dénonce les pas de danse de Macky Sall

YERIMPOST.COM Le communiqué ci-dessous…

Mr Ousmane Faye, le Président de la Coalition Manko Wattu Sénégal, Coordonnateur du FPDR et SGN du Parti Social Démocrate Rénovation  (PSDR/ JANT-BI) très choqué, dénonce et condamne fermement les images des pas de danse du Président Macky Sall lors du dîner offert au Président Emmanuel Macron au Palais de la République, surtout avec une femme jusque-là non identifiée et dont l’accoutrement ne reflète pas l’élégance d’une femme sénégalaise.

  Pour le Coordonnateur du Front Patriotique pour la Défense de la République  (FPDR)

(1)  dans la tradition républicaine de notre pays le Sénégal, aucun de ses prédécesseur au Palais, ne l’a jamais fait, de Senghor à Abdoulaye  Wade en passant par Abdou Diouf même dans les soirées de Gala où il est permis  a la première Dame de danser seulement avec le Président de l’Assemblée nationale, ou avec le Premier ministre.

(2) le Président Macky Sall n’était pas dans une soirée de Gala,  mais dans un dîner offert à son homologue français dans le Palais présidentiel. Donc, ce n’est pas parce que Macron qui a une culture ( toubab) différente de la nôtre,  comme en atteste son audace à épouser une femme plus âgée que sa mère sans gêne ni scrupule, a dansé , que Macky Sall doit forcément  l’imiter. C’est un complexe, surtout en le faisant avec une femme outre que la première Dame et qui reste  jusque-là non identifiée.

(3) le Sénégal et des Sénégalais se trouvent dans une situation difficile : le front social est en ébullition ; il y a eu des pertes successives des Khalifes généraux, la plus récente  étant celle des Mourides Cheikh Sidy Makhtar Mbacké.

Donc pour le Secrétaire général national du PSDR/JANT-BI le Président Macky Sall pouvait manger, boire avec son hôte mais se garder de nous montrer comment danser le « yella » dans le Palais où il a été emmené par le peuple pour régler leurs difficultés.

Mr Ousmane FAYE

Coordonnateur. FPDR

SGN du PSDR-JANT-BI

° Top