Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

Dakar

Antoine Diome démolit les «fausses pièces» de la Ville de Dakar

YERIMPOST.COM Comme prévu, c’est l’Agent judicaire de l’Etat, Antoine Diome, qui a ouvert le bal des plaidoyers, ce matin, au tribunal de Dakar. Le représentant de l’Etat dans le procès dit de la Caisse d’avance a axé sa plaidoirie sur le principe de  »l’unité de caisse ». Selon lui, au niveau de l’Etat, il n’y a qu’une seule caisse. Ce qui signifie que la ville de Dakar n’a pas de caisse. « C’est tout le sens, selon M. Diome, qu’il faudrait donner à la constitution de partie civile de l’Etat du Sénégal ».

L’Agent judiciaire de l’Etat a démontré le préjudice subi par l’Etat dans cette affaire: « De 2011 à 2015, l’Etat du Sénégal a décaissé près de 2 milliards sur la base de fausses pièces ». Et l’ancien parquetier d’interpeller les prévenus: « Si vous n’aviez pas produit de fausses pièces, l’argent n’aurait jamais sorti du trésor public ».

www.yerimpost.com

Khalifa Sall éclaircit le mystère de la disparition des 65 millions de la Ville de Dakar

YERIMPOST.COM Dans le communiqué qui suit…

 

Suite à la parution d’un article dans un quotidien de la place et faisant état d’un virement de 65 millions qui aurait disparu de la ville de Dakar nous tenons à porter à l’attention de l’opinion toute la vérité sur cette affaire qui date de 2015/2016.

C’est le 20 juin 2016 que les services financiers de la ville de Dakar ont, par courriel, saisi la Société Générale des Banques du Sénégal pour vérification de ce qu’il est advenu du montant de 69.664.866 FCFA viré le 30 juin 2015 sous le N° BV121290.

Après vérification ladite banque a reconnu dans sa réponse en date du 22 juin 2016 que le montant a été, par inadvertance, « indûment crédité dans le compte de ENEA à la date du 20/07/2015 ».

Dans un autre mail en date du 24 Juin 2016 la SGBS confirme « avoir bien reçu la somme de 69.664.866 FCFA encaissée par notre banque le 30 juin 2015 sous le N° BV1212290 dans notre compte tenu auprès de la BECAO. Ce BV devait nous servir à créditer les comptes des bénéficiaires suivants (…) Jardin Botanique (DBV) 65.000.000 ». La banque d’ajouter «  les vérifications effectuées par nos services nous ont permis de constater qu’à la suite d’une erreur de manipulation, la somme de 65.000.000 F CFA initialement destinée aux Jardins Botaniques (DBV) a été viré par inadvertance sur le compte de ENEA. Nous avons entamé les démarches pour procéder au recouvrement des sommes indument perçues par l’ENEA afin de pouvoir régulariser le compte DBV».

Le 27 décembre 2016, un avis de crédit vient confirmer le versement du montant dans le compte des Jardins Botaniques. Dans un courriel la Société Générale des Banques du Sénégal informe la ville de Dakar « de la régularisation du virement de 65 millions dans le compte des Jardins Botaniques comme initialement demandé. La banque ajoute « nous vous présentons toutes nos excuses pour le retard apporté au traitement de ce virement ».

Voilà chronologiquement la vérité des faits. Cette vérité, l’auteur de l’article ne pouvait pas l’ignorance, mais il participe à la conspiration politique dont est victime le Député-maire de la ville de DAKAR Khalifa Ababacar SALL et confirme si besoin en est la théorie de la cabale politique.

  1. Toutes ces informations sont vérifiables auprès de la SGBS

La cellule de communication



Impair protocolaire: George Weah reporte son voyage à Dakar

Le Président de la République du Liberia, Son Excellence Monsieur George Weah, sera finalement à Dakar ce jeudi 15 février 2018. 

Il sera accueilli à son arrivée à 11 heures par le Chef de l’État, Son Excellence Monsieur Macky Sall, à l’aéroport militaire Léopold Sédar Senghor.

 

Mairie de Dakar: l’autre scandale découvert par l’IGE au cours de son enquête

YERIMPOST.COM Un scandale peut cacher un autre ! Dans sa livraison du jour, Libération nous apprend que l’IGE a été intriguée par un virement disparu entre la mairie de Dakar et la SGBS qui aurait mis les fonds dans le compte d’une autre structure par erreur.

L’IGE avait communiqué au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche un extrait du pré-rapport relatif à la convention de partenariat signé le 13 septembre 2013 entre la mairie de Dakar et le chef du département de Biologie végétale de la Faculté des Sciences et techniques. La mairie aurait versé 65 millions de FCFA sur un compte à la SGBS. Ce que le ministère a démenti dans la réponse fournie aux vérificateurs. Cette réponse du ministère de l’Enseignement supérieur est apparue surprenante aux yeux des vérificateurs dans la mesure où, parmi les pièces justificatives annexées à l’extrait du pré rapport, figure la décision du 24 février 2015 autorisant le mandatement des 65 millions de FCFA.

Immédiatement, les vérificateurs ont saisi le Récepteur-Percepteur municipal. Ce dernier leur a indiqué l’effectivité du virement qui date du 2 juillet 2015 sur le compte indiqué à SGBS. La banque aurait viré « par erreur » l’argent dans le compte d’une autre structure. Erreur ou manoeuvre délibérée ? Où est passé finalement cet argent ?

Que vient faire George Weah à Dakar ?

YERIMPOST.COM Réponse dans le communiqué ci-dessous de la présidence de la République…

Le Président de la République du Libéria, Son Excellence Monsieur George Weah, sera à Dakar ce mercredi 14 février 2017, pour une visite de travail et d’amitié.

 

Il sera accueilli à son arrivée à 17 heures par le Chef de l’État, Son Excellence Monsieur Macky Sall, à l’aéroport militaire Léopold Sédar Senghor.

 

Les deux Chefs d’État se rendront ensuite au Palais présidentiel où ils s’entretiendront en tête-à-tête sur plusieurs sujets d’intérêt commun.

 

Cette visite du Président libérien au Sénégal, quelques jours après son investiture, traduit la volonté des deux Chefs d’État de raffermir davantage les liens entre nos deux pays.

Il s’agit d’impulser une nouvelle dynamique aux relations entre le Sénégal et le Liberia afin de les hisser à la hauteur de l’amitié et de l’estime réciproques qui lient les deux dirigeants.

 

Les Présidents Macky Sall et Georges Weah échangeront sur différents axes de coopération entre les deux pays, notamment dans les domaines de la pêche, de la promotion des investissements, de l’expérience sénégalaise dans la mise en œuvre des programmes de développement économique et social.

 

Macky Sall fait pleurer Wally Seck

YERIMPOST.COM A l’ouverture du forum du parlement de la Cedeao qui se tient à Dakar depuis ce 12 février, le chanteur Wally Ballago Seck a offert une prestation digne de lui. A la fin de sa prestation, le jeune chanteur s’est adressé au chef de l’Etat qui présidait l’ouverture de la rencontre pour lui témoigner toute son admiration. Il s’est exprimé en ces termes : « Mon cher président, je vous admire ! Tout le monde est conscient du travail que vous faites pour l’émergence de ce pays. Je vous conseille de ne jamais regarder derrière. Foncez droit au but ! » Des mots qui n’ont pas laissé le président de la République indifférent? A sa prise de parole, il a salué le talent de son « fils » Wally Seck, sans oublier celui de son père, Thione Seck. Très touché par ces paroles, le Faramareen n’a pu retenir ses larmes.




Ahmed Khalifa Niasse dément les proches de Khalifa Sall

YERIMPOST.COM Ci-dessous le communiqué qui nous a été envoyé…

Dons  de la Mairie de Dakar aux communautés religieuses

Monsieur Ahmed Khalifa Niasse affirme, de manière catégorique, que la Communauté Niassène de Dakar n’a jamais reçu de subsides de la Mairie de Dakar. De l’existence de l’Institution à nos jours.

Il rappelle, en outre, qu’il a eu à faire cette déclaration lors d’une émission de la 2STV (Tout Se Discute) du 15 juillet 2017 animée par Ya Awa et Paco Jackson. Il partageait le plateau, ce jour, avec Bamba Fall, maire de la Médina.

Bureau de presse du Palais Ahmadyana



Khalifa Sall révèle la scandaleuse proposition d’Amadou Ba à propos de l’emprunt obligataire de la mairie de Dakar

YERIMPOST.COM L’affaire de l’emprunt obligataire qui opposait l’Etat du Sénégal à la mairie de Dakar, et qui portait sur la somme de 20 milliards de FCfa, a été ressuscitée au tribunal où se déroule le procès de la Caisse d’avance. Elle a été soulevée par Khalifa Ababacar Sall. Appelé à la barre, ce matin, le maire de Dakar est revenu sur les détails de cet emprunt. Selon lui, l’Etat lui avait, à trois reprises, servi un avis de non-objection. Ce qui lui donnait un quitus  au niveau de l’Umeoa pour le décaissement de ces 20 milliards.

Mais, à sa grande surprise, la veille de l’obtention de cet emprunt, la ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba, l’a appelé pour une renégociation. Ce que le maire dit n’avoir pas compris. Néanmoins, Khalifa Ababacar Sall avait accepté de rencontrer le ministre, chez lui, pour renégocier sous la supervision du représentant de l’Usaid qui était le garant de la Ville de Dakar pour cet emprunt.

La réunion n’avait toutefois pas permis de décanter la situation. « J’étais outré par ce qu’on m’avait proposé », a déclaré, devant le juge, Khalifa Ababacar Sall. Et le maire de Dakar de poursuivre : « Je ne révélerai jamais la teneur de nos discussion. Parce que j’ai une certaine culture républicaine ». Ces 20 milliards, d’après le maire, devraient aider à restructurer Dakar.

À signer que Khalifa Sall avait introduit un recours pour excès de pouvoir devant de la Cour suprême. Mais, il n’avait toujours pas obtenu gain de cause.

Scandale autour du contrat sur les deux Airbus signé sous les yeux de Macron !!!

YERIMPOST.COM Au cours de son séjour à Dakar, pour co-présider la Conférence internationale sur le financement du Partenariat mondial pour l’éducation, du 1er au 3 février 2018, le président français, Emmanuel Macron, a parrainé la signature du contrat d’acquisition de deux nouveaux Airbus 330 Neo par la compagnie Air Sénégal S.A. Selon l’organe d’informations stratégiques La Lettre Du Continent, l’acquisition des deux appareils a été actée en 2017, à l’occasion du Salon aéronautique de Dubai. Devant être livrés l’un au premier semestre, l’autre au second semestre de 2019, les deux aéronefs ont coûté la rondelette somme de 510 millions d’euros, soit 334,56 milliards de francs cfa. Une ardoise qui vient alourdir l’investissement du nouveau pavillon national sénégalais qui avait déjà acquis deux ATR 72-600 neufs.

Les deux Airbus ont coûté trop cher, de l’avis d’un spécialiste en aéronautique interrogé par Yerimpost. En cause, leur achat direct, de gré à gré, sans appel à la concurrence de Boeing ou de Bombardier qui aurait pu contribuer à faire baisser drastiquement les coûts. Ancien d’Airbus, le Français Philippe Bohn, directeur d’Air Sénégal SA, est allé directement acheter dans son ancienne maison. Sans se soucier de ce favoritisme grossier ! Ce gré à gré usurier est un gros scandale acté sous les yeux du président français Emmanuel Macron…

www.yerimpost.com



Dakar et Nouakchott signent un accord pour l’exploitation du champ gazier « Grand Tortue/Ahmeyin »

Le Sénégal et la République islamique de Mauritanie ont signé, vendredi matin à Nouakchott, un accord de coopération inter-gouvernemental pour le développement et l’exploitation du champ gazier « Grand Tortue/Ahmeyin », a constaté l’APS.
Cet accord a été paraphé par le ministre sénégalais du Pétrole et des Energies, Mansour Elimane Kane, et son homologue mauritanien, Mohamed Ould Abdelvetah, sous la supervision du Chef de l’Etat Macky Sall et de son homologue Mohamed Ould Abdel Aziz.
Ces dernières années, d’importantes découvertes de gaz ont été faites à la frontière entre les deux pays, dont celle concernant le champ gazier « Grand Tortue/Ahmeyin », mis à jour en janvier 2016 et considéré comme « le plus important gisement » en Afrique de l’Ouest, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3. Ce gisement est à cheval sur la frontière sénégalo-mauritanienne.
Un peu plutôt dans la matinée, le président Macky Sall a eu au palais présidentiel, à Nouakchot, un entretien un entretien en tête-à-tête avec son homologue Mohamed Ould Abdel Aziz.
Cette rencontre a été élargie aux membres des délégations. Une importante délégation ministérielle accompagne le président Macky Sall.
Les discussions ont porté sur les moyens de ‘’ renforcer les relations existantes entre la Mauritanie et le Sénégal, ainsi que sur les développements sur la scène régionale et internationale et les questions d’intérêt commun’’.

Source: aps

Mimran cède les Grands Moulins d’Abidjan et de Dakar à un prix fou !

YERIMPOST.COM Jean-Claude Mimran n’a pas bradé Les Grands Moulins de Dakar et Les Grands Moulins d’Abidjan. C’est le moins que l’on puisse dire. Pas moins de 317 millions d’euros, c’est le prix de vente de ces deux structures. C’est la plus grosse transaction de fusion-acquisition en Afrique pour l’année 2017 qui vient de s’écouler. Selon Libération qui donne l’info, Mimran a cédé ces deux sociétés à Seaboard Obverseas Limited, une filiale de Seaboard Corporate qui est une société admise au Fortune 500.

Caisse d’avance: la mairie balance des noms

YERIMPOST.COM Une balance, Khalifa Sall ne veut pas l’être pour ceux qui ont bénéficié de la caisse d’avance. Tout au long de ce procès, le maire de Dakar a refusé de livrer des noms. La ville de Dakar, qui s’est constituée partie civile a, elle, déposé une liste sur la table du président du tribunal. C’est ainsi que le maire des Parcelles assainies, Moussa Sy, Doudou Wade, Habib Sy et huit autres personnes ont été mentionnées sur la liste.




Le juge Lamotte engueule Khalifa Sall qui lui présente ses excuses…

YERIMPOST.COM Passe d’armes, hier, au tribunal, entre le juge Malick Lamotte et le principal prévenu du procès dit de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Yerimpost revient sur cet incident qui restera l’un des moments forts de ce procès. Voici les minutes où la séquence est relatée…

Le juge poursuit et indique au prévenu Khalifa Sall: « Avant que le débat ne se poursuive, je veux que nous soyons clairs: vous avez dit que vous ne voulez pas citer de noms alors que, moi, j’ai reçu la liste des bénéficiaires. Je vous demande si vous voulez que ces gens-là soient pris comme des témoins »
Khalifa Sall de répondre: « J’ai dit que je ne vais pas citer de noms, mais s’il y a des personnes qui se portent volontaires et qui veulent témoigner, je m’oppose pas à cela. »

Le juge Malick Lamotte se fâche contre le maire de Dakar: « Dans votre déclaration, vous n’avez cité aucun nom des bénéficiaires et vous osez citer comme exemple le père d’un magistrat qui viendrait vous solliciter en tant que malade. Est-ce que c’est nous respecter ? »
Khalifa Sall demande pardon: « Excusez-moi, M. le président, je retire mes propos »;

Dont acte…



Idrissa Seck lance un défi à Macky Sall !

YERIMPOST.COM Idrissa Seck remet ça ! Après sa sortie virulente sur la gestion de la politique sociale du régime de Macky Sall qui a suscité une réplique cinglante du Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, qui le taxe de fractionniste , le leader du parti Rewmi est revenu à la charge. Par la voix du vice-président de son parti, Déthié Fall, Idy invite Macky Sall à un débat public avec des dossiers à la main.

Quelle sera la nouvelle réaction du camp adverse ? Wait and see…

www.yerimpost.com

Khalifa Sall n’en peut plus: « Je suis dégoûté, je préfère me suicider… »

YERIMPOST.COM La tournure du procès risque de laisser des séquelles irréversibles sur le maire de Dakar. Jusque-là apparu serein, Khalifa Sall est entrain de perdre son sang froid, comme en atteste cette déclaration qu’il a faite devant le tribunal, suite à une interpellation du président Lamotte. Répondant à une question, le directeur administratif et financier de la ville de Dakar a nommément cité Mamadou Oumar Bocoum indiquant qu’il savait la destination de ces fonds. Appelé la barre, le percepteur a rétorqué que seul Khalifa Sall pouvait répondre à cette interpellation. Le coup de massue ! Le maire de la capitale sénégalaise s’est avancé devant le prétoire et a lancé : »Monsieur le président, vous savez, ces deux hommes je les ai trouvés à la mairie à mon arrivée, en 2009. Ils travaillaient déjà ensemble. Aujourd’hui, ils sont incapables de se regarder en face et dire la vérité. Je n’ai pas ma place ici. Ce procès est pénible pour moi. Je ne pensais pas que les gens pouvaient changer subitement comme ça. Depuis 2009 que je travaille avec ces gens, je pensais les connaître, mais je me rends compte qu’ils ne sont pas dignes de confiance. Je suis dégoûté, je préfère me suicider car je n’ai pas ma place ici. » Une déclaration qui a plongé la salle dans une ambiance pesante.




Mahammed Boun Abdallah Dionne en colère contre Idrissa Seck

YERIMPOST.COM Le tableau sombre de la politique sociale du régime de Macky Sall dressé par Iddrissa Seck, lors d’une tournée dans le sud du pays, a touché les collaborateurs du président. Et c’est Mahammed Boun Abdallah Dionne qui monte au créneau pour remonter les bretelles au leader du parti Rewmi. «L’ancien Premier ministre ne représente rien du tout dans ce pays, à part être un spécialiste des scissions-recompositions. À chaque fois qu’on le voit dans un ensemble, il s’arrange pour casser cet ensemble et repartir dans l’opposition», a attaqué, dans les colonnes de L’Observateur, le chef du gouvernement.

Très en verve, Mahammed Boun Abdallah Dionne rappelle à son prédécesseur les vrais chiffres de la croissance. « Ce n’est pas 6,7% mais 7,1% de taux de croissance du Pib. Pour dire que la production nationale se porte bien. La création de richesses se porte bien et de manière inclusive. C’est un ensemble d’instruments qui ont été mis un œuvre pour doper aussi bien la demande globale que l’offre », renseigne-t-il. Avant d’ajouter : «  Dire que les chiffres ne profitent qu’aux autres, dire que la Cmu est une fiction, dire que les bourses de sécurité familiale n’est pas pertinente, c’est dire de gros mots à l’endroit des bénéficiaires, qui sont des millions de Sénégalais et Sénégalaises à garantir ainsi à leurs enfants l’accès aux soins ou à l’école».

www.yerimpost.com




Le système éducatif mouride: Réponse a Macron et Rihanna (Mohamadou Manel Fall)

L’aveu est sorti des Médias français qui commentant la visite de Macron au Sénégal affirment que la principale raison de ces financements à grande pompe est d’anticiper sur l’initiation de nos Enfants qui livraient à eux même sans le contrôle du paternel Français deviendront des Intellectuels Musulmans allant même jusqu’à comparer le Sénégal à un potentiel Afghanistan avec une population neuf dixième islamique. Tout cela sous l’égide de leur hôte le Président Macky Sall qui dans son discours a bel et bien montré à l’observateur neutre son aval dans ce processus néo-colonisateur en ces mots « Financer l’éducation, c’est semer dans chaque enfant les germes de la dignité humaine, c’est contribuer à forger en lui la capacité de discernement qui élève et éclaire l’esprit, et rend la conscience moins vulnérable à la manipulation. »
Ces termes inférieurs, laconiques et avilissants employés par le Président de la République du Sénégal démontre une volonté manifeste de civiliser nos chérubins à l’enseigne du Colon qui a toujours nié notre Culture et notre humanisme allant même en nous envoyer à côté de leurs explorateurs des missionnaires qui ont eu pour vocation première nous repeupler culturellement. L’histoire nous fera pas mentir…..

Maintenant la lancinante question qui doit se poser face à ces percusseurs du nouvel Ordre Mondial c’est celle qui consiste à se demander quelles sont les mesures d’accompagnements qu’il faut mettre en place pour contrecarrer leur plan qui on le dise ou qu’on le taise n’a qu’une seule finalité, combattre l’Islam….?! Mais aussi et surtout ne pas répondre que par une simple négation comme savent si bien le faire les Senegalais, il faudra au niveau de la Famille où l’on transmet a l’enfant dès son plus jeune âge , le langage, les codes sociaux, les valeurs et les normes veiller a une certaine acculturation et un suivi rigoureux sur ses fréquentations et son savoir vivre. Car de l’autre côté Durkheim un des leurs affirma que « l’Ecole permet de dépasser les Limites de la famille; celle ci étant trop douce, trop instable pour permettre l’apprentissage des règles morales abstraites ce qui rend nécessaire l’intervention complétude l’école »…. Quel sournoisement!

Heureusement bien des années avant Cheikh Ahmadou Bamba Khadimoul Rassoul Serviteur du Prophète avait répondu oui a ce même colon blanc pour une instauration d’une école française en plein Baol avec la seule condition que l’éducation française soit talonnée par une éducation religieuse à base de Tarbiya ou est née la première École Franco-Arabe. L’idée est d’accepter la langue française et les outils de compétitions dans les Nouvelles économies complexes de manière à revaloriser nos ressources humaines mais le système éducatif doit être calqué sous nos valeurs traditionnelles religieuses et ou culturelles.

Que chacun s’y met car la réussite individuelle et la réussite nationale sont inséparables.
Le Khalif de Touba Serigne Mountakha Bachir Qu’Allah lui assiste dans sa mission vient de donner en présence des Oulémas un signal fort pour la mise en place d’un système éducatif mouride prompt à résoudre de manière définitive cette question d’urgence.

Mohamadou Manel Fall
Politiquementmouride@gmail.com

Comptes de Monaco: Comment la famille Bourgi a orchestré le deal ?

YERIMPOST.COM Le magistrat Jean Louis Hérail a, comme pour dire, disséqué, l’argent que la famille Bourgi s’est donné beaucoup de peine à dissimuler. Dans son rapport à la Banque mondiale, l’ancien « flic » a retracé le circuit financier mis en place par Bibo Bourgi et sa famille. Dans sa livraison du jour, Libération révèle l’analyse de Jean-Louis Hérail qui, dans son travail de fourmi, a épinglé des opérations suspectes. En plus de Bibo Bourgi, son frère Karim (rien à voir avec Wade fils, précise Libération), Nadia Bourgi, tante de Bibo, et la nommée Ferial Hassan sont au cœur de différentes transactions qui se chiffrent au total à 89 milliards de francs CFA. Tout cet argent est réparti dans plusieurs comptes domiciliés à Julius Bank de Monaco. Le seul constat que l’on peut tirer de cette analyse de Hérail, c’est combien la famille s’était organisée pour brouiller toutes les pistes qui mettraient à nu leur « mafia ».

Exclusif! ATT est-il vraiment rentré au Mali ?

YERIMPOST.COM C’est à bord de l’avion présidentiel du Mali que, le 24 décembre 2017, Amadou Toumani Touré surnommé ATT a quitté Dakar, où il vivait en exil depuis cinq ans, pour Bamako.

Arrivé dans son pays, l’ex-président malien destitué par un coup d’Etat en 2012 s’est plié à quelques contraintes protocolaires et familiales. Il a eu avec Ibrahim Boubacar Keïta, l’actuel locataire du Palais de Koulouba, une rencontre fort médiatisée. Avant d’aller se recueillir, sous l’oeil des caméras et des appareils-photo, sur la tombe de sa mère décédée en 2015, alors qu’il était en exil.

Puis, sans crier gare, ATT et son épouse sont revenus le 30 décembre à Dakar, où ils ont pris goût à vivre, avec leurs enfants, dans une villa cossue nichée dans le quartier très résidentiel des Almadies. Cette grosse bâtisse dérobée aux regards par des longs murs est un espace agréable où toutes les commodités sont réunies.

Yerimpost tient de source sûre que la location de cette résidence et toutes les charges qu’elle secrète (eau, électricité, téléphone, internet, entretien…) sont entièrement prises en charge par l’Etat sénégalais. Comme le veulent les règles de courtoisie diplomatique à l’égard d’un ancien chef d’Etat hôte du Sénégal.

C’est un honneur pour notre pays, et Yerimpost s’en réjouit, qu’ATT, qui n’est plus empêché de retourner au Mali, ait choisi de garder un lien avec Dakar et d’y séjourner le plus gros du temps. L’hospitalité sénégalaise, la Téranga, n’est pas un vain mot. Ce pays a des charmes que seuls les Sénégalais ne savent pas apprécier.

www.yerimpost.com

Une Conférence réussie, mais avec trop de couacs !!!

YERIMPOST.COM Organisée ce vendredi 2 février à Dakar, la Conférence internationale de reconstitution des fonds du Partenariat mondial pour l’éducation a tenu ses promesses. Si la réussite de cet événement n’est pas à discuter du point de vue de organisation, des faits ont toutefois entaché cette journée dont le président de la République se serait bien passé. La rédaction de Yerimpost retrace pour ses lecteurs la chronologie de ces événements qui sont intervenus tel du sable dans le couscous.

Sur invitation de Macky Sall, le chef de l’Etat français a visité le chantier du Train Express Régional (TER). Rien de particulier à noter sur cette étape. A l’inauguration du collège de Hann Bel-air, une toute autre ambiance. Le directeur de l’Agence d’exécution des travaux d’intérêt public (AGETIP) était chargé de faire les présentations du programme de construction et de réhabilitation de 17 collèges d’enseignement moyen. Elhadj Malick Gaye, en plein exposé, a été interrompu par le président Macky Sall himself qui n’a pas hésité à aller le chercher en le tirant par le bras pour le recadrer. Une situation qui a fait tordre de rire le président Macron qui s’est vite ressaisi. Mais… quelle humiliation !

On croyait en avoir fini avec les incidents, mais c’était sans compter avec le président français un peu trop curieux qui, au CEM de Hann Bel-air, a interrogé une élève sur l’effectif de la classe. Dans son inconscience de jeunesse, la jeune fille a tout naturellement répondu qu’ils sont 28 élèves dans la classe, mais seulement depuis trois jours. La mine serrée, le président Macky Sall a assisté impuissant à la scène. macron a insisté pour connaître l’effectif avant ces trois derniers jours. Son interlocutrice lui a fourni un chiffre qui multiplie par 3 celui que le Sénégal avait voulu faire voir. Ambiance…




Cap sur le Centre international de conférence Abdou Diouf. Le roi du Mbalax a offert une prestation remarquée et remarquable. Youssou Ndour a eu droit à une standing ovation de toute l’assistance. Mais, en quoi le chef de l’Etat avait-il besoin de lever la main du chanteur comme pour dire « tu es le meilleur » ? Merci M. le président, mais ce n’était ni le lieu ni le moment ! Le diplomatiquement correct était de rigueur.

Pendant ce temps, à quelques encablures de Diamniadio, à Dakar, des arrestations ont été effectuées sur des manifestants. Les forces de l’ordre ont interpellé 17 membres du Collectif contre la franc-maçonnerie et l’homosexualité. La Plateforme « France dégage » n’a pas non plus été épargnée. Guy Marius Sagna, Ndéye Nogaye Babel Sow entre autres ont été cueillis pour avoir défié l’arrêté préfectoral interdisant leur sit-in devant l’ambassade de France au Sénégal.

www.yerimpost.com

Vidéo- Rihanna éblouit le Cicad par la beauté de son corps et de sa voix

YERIMPOST.COM Une assistance conquise…





L’APR décrète le succès de la rencontre de Dakar

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Sénégal vient d’abriter la troisième Conférence internationale sur le financement du Partenariat Mondial pour l’Education. Parrain de de l’évènement avec le Président Français, son Excellence Emmanuel Macron, le Président Macky Sall, s’est engagé dès son accession à la magistrature suprême, dans un vaste chantier de réformes dans les secteurs de l’éducation, de l’enseignement supérieur, et de la formation professionnelle.

Infatigable avocat de l’éducation sur la scène internationale, il vient d’être porté à la tête du Comité des Chefs d’Etats et de gouvernement pour l’éducation, les sciences, les technologies et l’innovation par ses pairs de l’Union africaine.

L’Alliance pour la République lui adresse ses chaleureuses félicitations pour la consécration de son leadership et la reconnaissance de la force de son engagement.

En effet, le choix de Dakar pour abriter cette grande rencontre de Chefs d’Etat, constitue à nos yeux, un encouragement pour notre pays, à poursuivre ses efforts en matière d’investissement en faveur de l’éducation, chiffrés à près de 25 % de ressources budgétaires, ce qui constitue une performance appréciable.

La rencontre de Dakar a atteint ses objectifs, car elle aura permis de mobiliser des engagements de financements importants et dans ce cadre, la contribution du Sénégal illustre à nouveau la détermination du Président Macky Sall, à porter cette nécessaire alliance pour une éducation de qualité pour tous.

Ainsi, l’APR salue avec force, le succès de cette rencontre qui honore notre pays, et remercie très chaleureusement les Chefs d’Etat et de Gouvernement et toutes les personnalités de dimension mondiale, qui ont honoré de leur présence, cette rencontre historique.

En outre, l’Alliance Pour la République, félicite également le Président Emmanuel Macron, co-parrain de l’événement, qui effectue, en même temps, une visite officielle de trois jours dans notre pays.

Enfin, l’Alliance Pour la République e réjouit du choix de notre capitale pour abriter cette rencontre, qui incontestablement constitue un tournant dans le plaidoyer pour le financement international de l’éducation

Fait à Dakar, 2 février 2018

Le Porte-Parole national

Seydou Guèye

Financement de l’éducation: L’objectif du sommet n’est pas atteint…

YERIMPOST.COM 2,3 milliards de dollars ! C’est la somme mobilisée à la 3e conférence internationale pour le financement du Partenariat mondial pour l’éducation (PME). Cette somme vise à financer l’éducation des enfants pour la période 2018 – 2020. Les 2 pays qui ont co-parrainé cette conférence internationale, à sa savoir le Sénégal et la France, ont contribué respectivement à hauteur de 2 millions de dollars et de 200 millions d’euros.
L’objectif n’a pas été atteint. Les dirigeants du Partenariat visaient 3,1 milliards de dollars.

Seulement, d’autres partenaires ont promis de réagir dans les prochains jours, selon Macky Sall.

 

 

Images exclusives de Macron à Dakar

YERIMPOSP00A5-dakar-visite macron
Image: Yerimpost.com

YERIMPOSP00A5-dakar-visite macron

Macron a débarqué à Dakar avec une forte délégation…

YERIMPOST.COM Comme annoncé, l’avion d’Emmanuel Macron s’est posé sur le tarmac de l’aéroport Léopold Senghor à 23h. Le président de la République de France, accompagné d’une forte délégation, a été accueilli, à sa descente, par le président Macky Sall et le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne. L’équipe gouvernementale était bien en place pour accueillir l’hôte du jour et assister à la cérémonie protocolaire…
Après une courte pause à la loge présidentielle de l’aéroport, le président Macky Sall et son hôte se sont dirigés vers leurs résidences respectives sous une bonne escorte.

 

Babacar Fall/ YerimPost.com

Exclusif! Comment est arrivée Rihanna ? Où est-elle ? Qui la garde ?

YERIMPOST.COM Yerimpost a appris de source autorisée que la chanteuse Rihanna est arrivée à Dakar tôt le matin du 1er février 2018 par le vol de South African Airlines. La star s’est voilée pour passer inaperçu à l’aéroport. Elle a fait cap sur l’hôtel Terrou Bi, sur la corniche Ouest de Dakar, où elle loge dans une suite ultra-sécurisée. Déclarée persona non grata par la Coalition contre la franc-maçonnerie, Rihanna a quand même tenu à participer à ce sommet mondial sur le financement de l’éducation.

En dehors des éléments de sa sécurité privée, l’Etat l’a placée sous très haute surveillance policière, vu les nombreuses réticences suscitées par sa venue.

www.yerimpost.com



Pourquoi Michelle Obama et Ban Ki-moon ne sont finalement pas venus ?

YERIMPOST.COM L’ex-First lady américaine, Michelle Obama, et le secrétaire général de l’Organisation des Nations-unies, Ban Ki-moon, avaient été pressentis parmi les participants au sommet de Dakar sur le financement de l’éducation. Tous deux avaient d’ailleurs confirmé leur arrivée dans la capitale sénégalaise ce 31 janvier. Finalement, ils seront les grands absents de la rencontre. Des impondérables de dernière minute ont dû les empêcher de faire le déplacement. Ban Ki-moon a décidé de se faire représenter par son envoyé spécial chargé de l’éducation. Michelle Obama s’est excusée.

De nombreuses grandes personnalités vont prendre part au sommet de Dakar

YERIMPOST.COM De nombreuses grandes personnalités vont prendre part au sommet de Dakar sur le financement de l’éducation. En dehors du président français Emmanuel Macron, sept de ses homologues africains vont être de la partie. Il s’agit des dirigeants du Tchad, de la Centrafrique, du Niger, du Mali, du Ghana, du Burkina Faso et du Togo. Le sommet verra également la présence des directeurs de l’Unicef, de l’Unesco, de l’Onusida, du HCR, du Fnuap, de l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations-unies pour la jeunesse… Pas moins de 55 délégations vont venir de pays de tous les continents.

L’avion-éclaireur de Macron a atterri… Pourquoi à Dakar et pas à Diass ?

YERIMPOST.COM Sur la foi des confidences d’une source bien informée, Yerimpost est en mesure d’écrire que si l’avion-éclaireur du nouveau président français, Emmanuel Macron, a atterri à l’aéroport de Dakar, c’est pour raison de sécurité. L’aéronef qui transporte Macron atterrira lui aussi à 23h à Léopold Sédar Senghor. L’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd), qui fonctionne depuis seulement un peu plus de deux mois, n’est pas apparu suffisamment rôdé aux yeux des services secrets français. d’autant qu’une grève des aiguilleurs du ciel, dès le lendemain de l’ouverture de l’ouvrage, au motif de normes de sécurité insuffisantes, n’a pas été pour arranger les choses.

 




Idrissa Seck s’attaque à la visite de Macron

YERIMPOST.COM Sans langue de bois ! C’est par cette formule que l’on peut qualifier la sortie d’Idrissa Seck à propos de la visite d’Emmanuel Macron. En tournée dans le Sénégal oriental, le patron du Rewmi n’a pas porté de gants pour évoquer la visite du président français au Sénégal. Selon lui, la coopération entre l’Occident et l’Afrique repose sur des « rapports de domination et de pillage auxquels il faut mettre un terme ».

www.yerimpost.com

Cette femme est-elle la mère de Khalifa Sall ?

YERIMPOST.COM Cette vieille femme est apparue dès les premières heures de l’arrestation de Khalifa Sall; le 7 mars 2017. Alors que les proches du maire de Dakar manifestaient aux alentours de sa maison familiale, à Grand-Yoff, les forces de l’ordre les ont chargés à coups de grenades lacrymogènes. Cette vieille femme est apparue sous l’oeil des caméras, étendue sur son lit, sonnée par l’odeur des gaz, marmonnant des mots de révolte suite à l’arrestation de celui qu’il appelait « mon fils ».

Des mois après, cette femme a été aperçue en interview, présentée comme la génitrice de l’édile de la capitale, souhaitant à Macky Sall « de goûter à la prison où il a mis mon fils Khalifa ». Ses propos ont fait scandale et suscité des répliques.

Après vérification, Yerimpost est en mesure d’écrire que cette femme n’est pas la mère de Khalifa Sall. Elle est l’une des quatre épouses du défunt père du maire de Dakar. La mère de celui-ci n’habite pas à Grand-Yoff. Elle vit dans une maison que lui a bâtie son fils, aux Parcelles Assainies. Elle s’appelle Awa Niang. Une maladie handicapante l’empêche de se mouvoir depuis plus d’un an. Elle n’a pas été gazée à Grand-Yoff et n’a jamais été filmée ni interviewée…




www.yerimpost.com

Dakar et Nouakchott invités à résoudre pacifiquement leurs contentieux

La Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH) a invité mardi les autorités du Sénégal et de la Mauritanie à travailler à « une résolution pacifique » de contentieux pouvant naître de l’exploitation de richesses communes aux deux pays voisins.
Dans un communiqué transmis à l’APS, la LSDH dit regretter « les événements malheureux enregistrés ces dernières heures entre le Sénégal et la Mauritanie’’, en allusion à la mort d’un pêcheur saint-louisien tué par des garde-côtes mauritaniens.
La LSDH « regrette surtout l’usage d’armes à feu contre des pêcheurs sénégalais ayant entrainé une mort d’homme de plus et les réactions de représailles enregistrés contre des citoyens mauritaniens dans la ville de Saint-Louis’’, la capitale nord du Sénégal, frontalière de la Mauritanie.
Elle rappelle, dans son communiqué, « les liens historiques et séculaires entre les deux pays condamnés à vivre ensemble dans la paix et la concorde ».
La Ligue sénégalaise des droits humains appelle enfin les autorités politiques respectives à « régler définitivement la question des accords de pêche dont l’absence de mise en œuvre depuis quelques années est une source de conflit », selon le texte.
Des pêcheurs de Guet-Ndar, jeunes pour la plupart, ont manifesté lundi dans les rues de la ville de Saint-Louis, pour protester contre la mort d’un des leurs tué par balle par des garde-côtes mauritaniens.
La victime a été tuée samedi alors qu’elle se trouvait à bord d’une pirogue en compagnie d’autres pêcheurs sénégalais.
Venu à Saint-Louis pour s’enquérir de la situation, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a annoncé que l’Etat avait pris toutes mesures nécessaires pour la protection des pêcheurs, avec l’envoi d’une patrouille de surveillance et de protection.
Le chef de l’Etat s’est aussi ému de la mort de ce pêcheur de Guet Ndar et réitéré « la ferme volonté de l’Etat du Sénégal de prendre des dispositions pour que ce genre de situation ne se reproduise plus », selon le ministre-conseiller en charge de la communication de la présidence sénégalaise.
Macky Sall qui s’est exprimé lundi face aux Sénégalais d’Addis-Abeba (Ethiopie), « en a parlé avec son homologue mauritanien », en marge d’un sommet de l’Union africaine, a précisé El Hadj Hamidou Kassé sur son compte twitter.
Source : aps

Document exclusif! Le Grand Orient de France condamne et menace « les forces obscurantistes » du Sénégal

YERIMPOST.COM Le Grand Orient de France, dans le communiqué ci-dessous, signé à Paris le 26 janvier 2018, fustige « les forces obscurantistes » qui « ont empêché la tenue à Dakar des Rehfram 2018 ». Condamnant « les menaces proférées par des groupes extrémistes » et « l’antimaçonnisme le plus violent et le plus haineux », la plus puissante organisation maçonnique de France assure qu’elle ne cédera « ni à l’intimidation, ni aux mensonges, ni aux menaces. » Le Grand Orient promet de riposter, de « prendre, sans tarder, les initiatives qu’exige la gravité de situation. » Des menaces cash !

 





Dakar: les ordures sur les artères à partir d’aujourd’hui !!!

YERIMPOST.COM La décision a été prise hier, au cours d’une assemblée générale. Une grève illimitée sera observée à compter de ce jour, vendredi 26 janvier. Sept mois d’arriérés de prestations que les concessionnaires du nettoiement ne comptent pas laisser passer. L’absence se fait déjà sentir dans la capitale où des tas d’ordures jonchent les artères. Pour gage, les exploitants du ramassage des ordures ne veulent aucun autre interlocuteur si ce n’est le chef de l’Etat ou son Premier ministre.



Procès Khalifa Sall: Ce qu’espèrent les avocats du maire de Dakar

YERIMPOST.COM Au 3e jour du procès de Khalifa Ababacara Sall et cie, ses avocats ont plaidé la nullité de la procédure. L’ancien ministre de la Justice, Me Doudou Ndoye, qui plaide la cause de la dame Fatou Traoré, a exposé, devant le juge, les arguments juridiques qui devaient amener le tribunal a annuler la procédure. Reste à savoir la conduite de Malick Lamotte. Mais il ne va très probablement pas suivre la robe noire…

 

Retour de Karim Wade à Dakar: Toussaint Manga donne le ton

YERIMPOST.COM La question sur la candidature de Karim Wade à la présidentielle ne se pose plus au sein du Parti démocratique sénégalais (PDS). L’ancien ministre exilé au Qatar depuis sa sortie de prison participera bel et bien à la prochaine élection prévue en 2019. C’est du moins la conviction du secrétaire général de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (UJTL). Toussaint Manga, qui se confiait à nos confrères de l’Observateur, a réitéré la volonté du parti du président Wade de voir Karim Wade participer à la présidentielle et ce, au prix de leur vie. Et Toussaint Manga de soutenir mordicus que rien ni personne n’empêchera le retour de leur candidat au Sénégal, et que nul ne pourra arrêter cette déferlante autour de Karim Wade. Qui vivra verra…

Procès Khalifa Sall: Le Conseil municipal de Dakar se constitue partie civile pour sauver le maire

YERIMPOST.COM L’Etat du Sénégal risque de ne pas être le seul plaignant dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar. Le conseil municipal a décidé de se constituer partie civile dans le procès où Khalifa Sall, maire de Dakar, est le principal prévenu. Les conseillers municipaux ont désigné un représentant au procès chargé de disculper le maire. Cette décision est tombée, hier, à l’issue de la session ordinaire du Conseil municipal. Parmi les conseillers présents à cette session, seul Zator Mbaye était contre la décision.

www.yerimpost.com

Vidéo: Révélations sur le congrès raté des francs-maçons à Dakar (Cheikh Yérim Seck sur SEN SHOW)

° Top