Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

crée

Echos du palais de justice: un partisan de Khalifa Sall crée un gros malaise

YERIMPOST.COM L’incident s’est produit à la suspension de l’audience. On est bien au palais de justice de Dakar où se tient le 11e jour du procès en appel du maire de Dakar et de ses co inculpés. L’avocat français qui défend les intérêts de l’Etat dans ce procès, en faisant sa plaidoirie, s’est laissé aller à un commentaire sur la candidature déclarée de Khalifa Sall à la présidentielle. Il dira: » Khalifa Sall a fait sa déclaration de candidature mais il ne sera pas président. » La phrase de trop pour un partisan du maire de Dakar qui s’est approché de l’avocat pour lui demander de quel droit il se permettait un tel commentaire. Antoine Felix Diome, qui observait la scène, n’a pu s’empêcher de réagir. « Mais dans quel Etat sommes-nous ? », s’est interrogé l’agent judiciaire de l’Etat. Qui s’est aussitôt tourné vers le gendarme responsable de l’ordre dans la salle: « Comment pouvez-vous permettre à quelqu’un d’apostropher un avocat de l’Etat sans broncher ? Que cela cesse ! » C’est dans cette ambiance tendue que le procès a été suspendu et, à la reprise, le président Demba Kandji s’est lancé dans la traque du nommé Elimane Racine Sy mais ce dernier n’était pas revenu suivre les débats.


Présidentielle 2019: Macky Sall crée des bureaux de vote dans 6 nouveaux pays

YERIMPOST.COM Le président de la République vient d’élargir la carte électorale. Désormais, ce sont 47 pays étrangers, au lieu de 41, qui abriteront des bureaux de vote à l’étranger. En effet, dans ces six nouveaux pays, plus de 200 Sénégalais se sont inscrits sur les listes électorales. Ainsi, par le décret n°2018-394 du 1er février, Macky Sall donne la chance à ces électeurs sénégalais résidents dans des zones d’Amérique, d’Océanie, en Argentine ou encore au Brésil, d’exercer leur devoir de citoyen sans faire de longues distances.

° Top