Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

amadou

Ces trois autres maires proches de Khalifa Sall travaillés au corps par Amadou Ba…

YERIMPOST.COM Le pouvoir de Macky Sall n’a pas attendu la décision dans le cadre du procès de la caisse d’avance pour commencer à tenter de récupérer les grosses pointures proches de Khalifa Sall. Après Bamba Fall, débauché par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, Yerimpost est en mesure d’écrire qu’Amadou Ba est entré dans la danse, en sa qualité de patron politique de Dakar pour le compte du parti présidentiel.

Au moment où ces lignes écrites, celui qui est par ailleurs ministre des Finances est avancé dans ses négociations pour faire transhumer ces trois maires qui furent élus à Dakar sous la bannière Taxawu Dakar de Khalifa Sall. Il s’agit de Banda Diop, maire de la commune d’arrondissement de la Patte-d’Oie, Babacar Mbengue, son homologue de Maristes-Hann-Bel Air, et Palla Samb de Fann-Point E-Amitié. Le régime, qui sait que Khalifa Sall sera condamné, en a-t-il convaincu les proches de ce dernier pour les inciter à quitter un homme qui sera hors du jeu politique pendant des années ?

Argent recouvré dans le cadre de la traque des biens mal acquis: Amadou Ba donne un chiffre et un intitulé flou

YERIMPOST.COM Amadou Ba a fait le point sur la traque des biens mal acquis, hier. Devant la représentation nationale, le ministre de l’Economie et des Fiances est largement revenu sur l’ensemble des opérations qui ont permis à l’Etat de recouvrer de l’argent. « Les opérations ayant pour objet de préserver les intérêts du Sénégal ont rapporté au Trésor public exactement 152 984 119 934 », a -t-il déclaré. Cette formule est à tout le moins floue. De l’argent peut être recouvré dans le cadre de la préservation des intérêts du pays sans être issu de la traque.

www.yerimpost.com

Khalifa Sall révèle la scandaleuse proposition d’Amadou Ba à propos de l’emprunt obligataire de la mairie de Dakar

YERIMPOST.COM L’affaire de l’emprunt obligataire qui opposait l’Etat du Sénégal à la mairie de Dakar, et qui portait sur la somme de 20 milliards de FCfa, a été ressuscitée au tribunal où se déroule le procès de la Caisse d’avance. Elle a été soulevée par Khalifa Ababacar Sall. Appelé à la barre, ce matin, le maire de Dakar est revenu sur les détails de cet emprunt. Selon lui, l’Etat lui avait, à trois reprises, servi un avis de non-objection. Ce qui lui donnait un quitus  au niveau de l’Umeoa pour le décaissement de ces 20 milliards.

Mais, à sa grande surprise, la veille de l’obtention de cet emprunt, la ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba, l’a appelé pour une renégociation. Ce que le maire dit n’avoir pas compris. Néanmoins, Khalifa Ababacar Sall avait accepté de rencontrer le ministre, chez lui, pour renégocier sous la supervision du représentant de l’Usaid qui était le garant de la Ville de Dakar pour cet emprunt.

La réunion n’avait toutefois pas permis de décanter la situation. « J’étais outré par ce qu’on m’avait proposé », a déclaré, devant le juge, Khalifa Ababacar Sall. Et le maire de Dakar de poursuivre : « Je ne révélerai jamais la teneur de nos discussion. Parce que j’ai une certaine culture républicaine ». Ces 20 milliards, d’après le maire, devraient aider à restructurer Dakar.

À signer que Khalifa Sall avait introduit un recours pour excès de pouvoir devant de la Cour suprême. Mais, il n’avait toujours pas obtenu gain de cause.

Exclusif! ATT est-il vraiment rentré au Mali ?

YERIMPOST.COM C’est à bord de l’avion présidentiel du Mali que, le 24 décembre 2017, Amadou Toumani Touré surnommé ATT a quitté Dakar, où il vivait en exil depuis cinq ans, pour Bamako.

Arrivé dans son pays, l’ex-président malien destitué par un coup d’Etat en 2012 s’est plié à quelques contraintes protocolaires et familiales. Il a eu avec Ibrahim Boubacar Keïta, l’actuel locataire du Palais de Koulouba, une rencontre fort médiatisée. Avant d’aller se recueillir, sous l’oeil des caméras et des appareils-photo, sur la tombe de sa mère décédée en 2015, alors qu’il était en exil.

Puis, sans crier gare, ATT et son épouse sont revenus le 30 décembre à Dakar, où ils ont pris goût à vivre, avec leurs enfants, dans une villa cossue nichée dans le quartier très résidentiel des Almadies. Cette grosse bâtisse dérobée aux regards par des longs murs est un espace agréable où toutes les commodités sont réunies.

Yerimpost tient de source sûre que la location de cette résidence et toutes les charges qu’elle secrète (eau, électricité, téléphone, internet, entretien…) sont entièrement prises en charge par l’Etat sénégalais. Comme le veulent les règles de courtoisie diplomatique à l’égard d’un ancien chef d’Etat hôte du Sénégal.

C’est un honneur pour notre pays, et Yerimpost s’en réjouit, qu’ATT, qui n’est plus empêché de retourner au Mali, ait choisi de garder un lien avec Dakar et d’y séjourner le plus gros du temps. L’hospitalité sénégalaise, la Téranga, n’est pas un vain mot. Ce pays a des charmes que seuls les Sénégalais ne savent pas apprécier.

www.yerimpost.com

° Top