Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

air sénégal sa

Pourquoi le président Macky Sall ne veut pas des Marocains à Air Sénégal SA

YERIMPOST.COM Le Sénégal a appris de ses erreurs du passé. C’est en tout cas ce que semblent dire nos confrères de l’Observateur. Dans sa livraison du jour, le journal nous en apprend un peu plus sur les coups bas de la Royal Air Maroc (RAM) qui ont conduit à la mort de l’ancienne compagnie aérienne sénégalaise Air Sénégal International. Avec une majorité de 51% des parts de l’entreprise, la RAM affichait le plein sur les vols d’Air Sénégal International pour détourner les voyageurs afin qu’ils se rabattent sur elle. « Une fois qu’on était dans l’avion, nous constations qu’en réalité, l’avion n’était pas du tout plein », ont confié d’anciens employés d’Air Sénégal international. Des crocs en jambe auxquels le chef de l’Etat a assisté au premier plan alors qu’il était Premier ministre. A en croire le journal, c’est cette raison qui a motivé la décision du Sénégal de ne pas céder des actions à la compagnie marocaine pour entrer dans le capital d’Air Sénégal SA.

Démarrage Air Sénégal SA: Philippe Bohn indique la date

YERIMPOST.COM Les  avions d’Air Sénégal SA seront sur le tarmac de l’Aéroport international Blaise Diagne avant le mois d’avril. Actée en janvier 2017, la nouvelle compagnie aérienne sénégalaise va démarrer ses activités au plus tard dans le deuxième trimestre de 2018. L’annonce a été faite par le directeur général de la compagnie, Philippe Bohn, qui était l’invité du Grand Jury sur la RFM. A l’en croire, les nombreux rendez-vous manqués du démarrage des activités de la compagnie ont été causés par le processus du PEA (permis d’exploitation aérien) qui est délivré par l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM)

Coût, modalités de livraison et coulisses de l’achat des deux Airbus signé devant Macron

YERIMPOST.COM Au cours de son séjour à Dakar, pour co-présider la Conférence internationale sur le financement du Partenariat mondial pour l’éducation, du 1er au 3 février 2018, le président français, Emmanuel Macron, a parrainé la signature du contrat d’acquisition de deux nouveaux Airbus 330 Neo par la compagnie Air Sénégal S.A. Selon l’organe d’informations stratégiques La Lettre Du Continent, l’acquisition des deux appareils a été actée en 2017, à l’occasion du Salon aéronautique de Dubai. Devant être livrés l’un au premier semestre, l’autre au second semestre de 2019, les deux aéronefs ont coûté la rondelette somme de 510 millions d’euros, soit 334,56 milliards de francs cfa. Une ardoise qui vient alourdir l’investissement du nouveau pavillon national sénégalais qui avait déjà acquis deux ATR 72-600 neufs. Sera-t-il facile d’amortir ces montants dans ce contexte d’un ciel ouest-africain hautement concurrentiel ?

www.yerimpost.com



Cet accord d’achat entre Air Sénégal Sa et Airbus qui confirme Yerimpost

YERIMPOST.COM C’est en décembre que votre blog préféré avait fait cette révélation. Il aura fallu presque deux mois pour que cet achat soit officialisé. L’accord signé ce vendredi 2 février entre le CEO d’Air Sénégal SA et le Directeur Avions commerciaux Airbus Afrique et Moyen-Orient confirme  Yerimpost. Deux avions A330 neo que le directeur d’Air Sénégal SA Philippe Bohn a commandés chez Airbus. La question qui est restée sans réponse est pourquoi le choix d’Airbus. On sait que le patron de la nouvelle compagnie aérienne sénégalaise était jusque dans un passé très récent (en 2011) le Corporate vice-président en charge du Business development du holding EADS devenu Airbus… N’est-ce pas que la Marianne a le vent en poupe sous le ciel sénégalais ? La France des bonnes affaires !

° Top