Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

2018

Coupe du monde 2018: Le Football d’abord, la politique après !

Le Sénégal vient de battre la Pologne par deux buts à un ( 2- 1) hissant haut le drapeau national et réunissant toute une nation autour d’elle-même et sa forte devise: Un Peuple-Un But – Une foi. Cette victoire est d’autant plus belle qu’ elle intervient à un moment où les équipes africaines engagées dans ce rendez-vous mondial du ballon rond, n’ont pas encore de victoire. Notre pays, le Sénégal vient donc de redonner l’espoir à l’Afrique. Cette union sacrée autour de notre équipe doit continuer jusqu’à la fin de cette aventure mondiale, que nous souhaitons, des plus glorieuses. Des sorties inutiles, des attaques personnelles , de la politique politicienne , nous n’en voulons pas ! Mettons tout cela en veille et vivons pleinement la beauté de l’unité nationale retrouvée, pour ne plus s’amuser avec les démons de la division. Sénégalais de tous les coins, Unissons-nous et vivons pleinement le plaisir d’être et de vivre ensemble.




ALLEZ LES LIONS ET VIVE L’ UNITÉ NATIONALE.
Cheikh NDIAYE Conseiller Technique Présidence de la République
Responsabke politique Apr Grand Yoff.

Baccalauréat 2018: L’Office du Bac se bunkerise !

YERIMPOST.COM L’Office du baccalauréat s’est bunkerisé. Cette structure, chargée de l’organisation du premier sésame universitaire, ne veut plus de dysfonctionnement dans le déroulement de cet examen. Pour l’édition 2018, les mesures de sécurité sont renforcées. « Désormais, l’usage du téléphone portable est interdit dans tous les centres d’examen », indique le tout nouveau directeur de l’Office du Baccalauréat, Socé Ndiaye. Selon, M. Ndiaye, cette mesure ne concerne pas uniquement les candidats. Les surveillants aussi ne pourront pas faire l’usage de leur téléphone dans les centres d’examen durant la période de déroulement du baccalauréat.



Ramadan 2018- Nafila de la 17ème nuit





Dix (10) Rakaa, soit cinq «Salama». Dans chaque Rakaa, on doit réciter une fois la « Fatiha », deux fois « Inna Anzalnahou », deux fois « Qoul Houwallahou Ahad ».

Celui qui aurait fait cela sera considéré comme un vrai croyant jusqu’au jugement dernier. S’il est malade, Dieu le mettra à l’abri de ses angoisses. Il sera préservé des flammes de l’enfer.



Ramadan 2018- Nafila de la 16ème nuit

Six (6) Rakaa, soit trois « Salama». Dans chaque Rakaa, on doit réciter une fois la « Fatiha » et dix fois « Iza Zoul Zilatil Lardou ».

Les péchés celui qui aurait fait cela seront tous pardonnés. Dieu le protégera contre les événements malheureux de la vie et du dernier jour. Il vivra au paradis avec aisance.



Ramadan 2018- Nafila de la 15ème nuit

Six (6) Rakaa, soit trois «Ssalama». Dans chaque Rakaa, on doit réciter une fois la « Fatiha », une fois « Iza Ja-a-Nasrou-llahi » et trente cinq fois « Qoul Houwallahou Ahad ».

Celui qui aurait fait cela verra Dieu exaucer ses prières, ses aumônes et changer ses méfaits en bienfaits, etc.



Luxembourg–Sénégal: Sadio Mané non partant. Les raisons ?

YERIMPOST.COM Sadio Mané ne sera pas de la partie pour le match amical international que le Sénégal va jouer contre le Luxembourg, demain jeudi 31 mai. Le vice-président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Saër Seck, nous donne les raisons: «Tout le monde est présent, sauf évidemment Sadio Mané, que nous attendons avec impatience, à la suite de sa finale, malheureusement perdue. Il arrivera le jour du match contre le Luxembourg en accord avec le coach, Aliou Cissé, qui lui a donné quelques jours de repos pour souffler un petit peu après un grande finale de la Ligue des champions.»



Ramadan 2018- Nafila de la 14ème nuit

Huit (8) Rakaa, soit quatre «Salama ». Dans chaque Rakaa, on doit réciter une fois la « Fatiha », sept fois « Iza Dja-a-Nasrou-llahi », sept fois « Qoul Houwallahou Ahad ».

Après le dernier Salama, on récitera 70 fois « La Hawla Wala Qouwata Illabillahil Aliyil Azim». Celui qui aurait fait cela sera préservé de la crainte de la mort, des deux anges « Mounekir » et « Wanakir » qui interrogent les Hommes sur les actes de leur vie. Il n’aura aucune crainte le jour du jugement de la résurrection.



Ramadan 2018- Nafila de la 12ème nuit

Dix (10) «Rakaa», soit cinq « salama ». Dans chaque Rakaa, on doit réciter une fois la « Fatiha », et six fois « Qoul Houwallahou Ahad ».

Il aura mille étages construits en bijoux divers et remplis d’essences parfumées dans lesquels se trouvent des hou ries du jardin des délices. Pour celui qui aurait fait cela, il lui sera pardonné ses péchés comme celui qui aurait lu les quatre Livres Sacrés : «Taoréta, Ingina (Evangile), Zaboura et Fourhani ». Dieu l’autorisera à racheter plusieurs de ceux qui sont condamnés au feu de la Géhenne.




Ramadan 2018- Nafila de la 11ème nuit

Quatre (4) Rakaa, soit deux «Salama». Dans chaque Rakaa, on doit réciter une fois la « Fatiha », sept fois « Ina Anzalnahou », sept fois « Qoul Houwallahou Ahad ».

Après le dernier Salama, on récitera soixante dix fois « La Hawla Wa Laqouwata Illabillahil Aliyil Azim » et soixante dix fois « Allahouma sali ala seydina mouhammadine wa Salim » (ô dieu, répands tes bénédictions sur Mohammad et accorde lui le salut). Dieu pardonnera, celui qui aurait fait cela, ses anciens et futurs péchés comme celui aurait fait une aumône de mille écus, donné à manger et à boire à mille affamés et vêtu mille personnes. Il sera à l’abri de toutes misères, dangers, pauvreté, tristesse, calamité, etc. Il entrera au paradis sans être questionné



Ramadan 2018- Nafila de la 9ème nuit

Huit (8) « Rakaa », soit quatre « Salama ». Dans chaque Rakaa, on doit réciter une fois la « Fatiha », trois fois « Tabatt Yada », et trois fois « Qoul Houwallahou Ahad ».

Résultat :

Celui qui aurait fait cela sera du nombre des bienfaiteurs. Dieu lui donnera le cœur des reconnaissants. Il aura la récompense de celui qui aurait lu les 114 chapitres sacrés descendus du ciel. La porte du paradis lui sera grandement ouverte.



Macky Sall va remettre le drapeau national aux Lions

Le Chef de l’Etat, S.E.M. Macky Sall, procédera ce jeudi 24 mai 2018, à la remise traditionnelle du drapeau national aux « Lions de la Téranga », qualifiés pour la Coupe du Monde de football, prévue du 15 juin au 14 juillet 2018 en Russie.

La cérémonie se déroulera à la Salle des Banquets de la Présidence de la République à 15h.

La presse est priée de faire parvenir les noms des reporters, au plus
tard, ce mercredi 23 mai 2018 à 23h



Ramadan 2018- Nafila de la 8ème nuit

Deux (2) « Rakaa », soit un « Salama ». Dans chaque Rakaa, on doit réciter une fois la « Fatiha », douze fois « Qoul Houwallahou Ahad », et douze fois « Qoul Aouzou Bi Rabbi Nass ».

Résultat :

Celui qui aurait fait cela aura les mérites de celui qui aurait adoré le Dieu unique pendant mille ans et qui aurait restauré la communauté musulmane et l’aurait vêtus.




Ramadan 2018- Nafila de la 7ème nuit

Six (6) Rakaa, soit trois « Salama ». Dans chaque Rakaa, on doit réciter une fois la « Fatiha », sept fois « Qoul Houwallahou Ahad ».

Résultat

S’il accomplit, les récompenses de celui qui aurait fait l’aumône de mille ou cinq mille écus environ.
L’entrée du ciel lui sera accordée.




Sommet des Think Tank africains 2018: Africa WorldWide panéliste

Rabat la capitale administrative du Maroc, va accueillir ce 9 et 10 Mai, la deuxième édition du Sommet des Think Tanks Africains, sous le thème, ‘’Approfondir l’expertise et renforcer la durabilité : un aperçu des défis contemporains rencontrés par le think tank africain’’. A l’initiative de l’Université de Pennsylvanie (USA), à travers son ‘’Think Tank and Civil Societies Programm’’, le ‘’Africa 2018 Think Tank Summit’’ est co-organisé cette année en partenariat avec OCP Policy Center, le Think Tank du Groupe OCP, leader mondial du phosphate. Le Think Tank Africa WorldWide Group que dirige Siré SY, en compagnie de Africa Growth Initiative piloté par Landry Signé, et la Commission économique des Nations-Unies pour l’Afrique représentée par son économiste Zoubir Benhamouche, animeront au deuxième jour de cette grande rencontre des cercles de réflexion sur le continent, le cinquième panel sur le théme ‘’les think tanks et la diaspora africaine : comment ramener les esprits brillants’’ ?

Ce sont quatre-vingt (80) Think Tank venus de toute l’Afrique qui participent à cette deuxième édition des Africa Think Tank Summit, dont la troisième édition pourrait bien se tenir à Dakar. Affaire à suivre.




Pèlerinage 2018: Les voyagistes privés sont dans la tourmente

YERIMPOST.COM Le torchon brûle entre la Délégation générale au pèlerinage et les voyagistes. Les derniers nommés sont très en colère contre la délégation. Ils dénoncent la gestion de l’édition 2018 de ce pèlerinage. « Nous sommes à la fin des inscriptions et, malheureusement, nous constatons un blocage », ont-ils dénoncé dans L’Observateur. Ces voyagistes révèlent que l’Etat ne leur donne pas toutes les prérogatives pour mener à terme leur mission. En plus, « nous subissions trop de pression », souligne leur porte-parole, Cheikh Bamba Dioum.




Mondial 2018: la CAF met une enveloppe sur la table de la FSF

YERIMPOST.COM On s’achemine vers la Coupe du monde 2018. La Confédération africaine de football (Caf) compte jouer sa partition dans cet événement mondial. C’est ainsi qu’elle a déboursé 2.500.000 dollars soit 1 milliard 344 millions 940 mille 350 F Cfa pour apporter son aide aux équipes du continent qualifiées à cette compétition. Le Sénégal a eu sa part. La Fédération sénégalaise de football (Fsf) a reçu la somme de 268 millions 988 mille 070 F Cfa. «On a participé dans la préparation, on peut dire avec une somme modique, mais ce sont nos moyens. On les a assistés sur des matériels. Et je remercie le président de la Fifa et le secrétaire général qui ont accepté qu’on avance sur les droits de subvention que les pays qualifiés peuvent avoir, pour aider ces pays-là afin qu’il y ait une sérénité dans la préparation. (…) On a contribué à hauteur de 500.000 dollars (soit 268. 988. 070 F cfa) par équipe», se réjouit le président de la CAF, Ahmad Ahmad, dans une interview à l’AFP.



Défilé du 4 avril 2018: L’absence remarquée d’Aminata Touré

YERIMPOST.COM L’ancien Premier ministre, Aminata Touré, présente à Dakar et, Dieu merci, en bonne santé, n’a pas assisté au défilé du 4 avril 2018. L’envoyée spéciale du président de la République, invitée à la cérémonie, a choisi de ne pas y prendre part. Yerimpost voit dans cette option un acte politique.



Sénégal–Bosnie: Un réveil des « Lions » attendu, ce soir

YERIMPOST.COM L’équipe nationale du Sénégal joue, ce soir à 20h (18h à Dakar), contre la Bosnie Herzégovine au Stade Océan du Havre (France). Pour ce 2e match amical international, en route pour le Mondial 2018, les poulains d’Aliou Cissé sont amputés de leur capitaine Cheikhou Kouyaté, de Keita Baldé et d’Idrissa Gana Guèye. Malgré ces absences de taille, les « Lions » doivent être plus décisifs pour ne pas sombrer dans le doute face à une équipe bosniaque pas au mieux de sa forme.



Vidéo- Le but de l’égalisation du Sénégal par Moussa Konaté





Combien a coûté l’organisation des matchs amicaux des « Lions »

YERIMPOST.COM La Fédération sénégalaise de football (Fsf) a casqué fort pour l’organisation des deux matchs amicaux pour les « Lions » avant la coupe du monde 2018. Les frais d’organisation, avancés à la suite de la réunion de la commission mixte composée par la Fsf et le ministère des Sports, le président de la Ligue amateur les estime à 118 millions de francs CFA.

L’organisation de ces matchs amicaux est confiée à un détenteur d’une licence de la Fifa, qui travaille en harmonie avec les fédérations, nous informe le journal Populaire.




En route pour le Mondial: Première séance d’entrainement des Lions au Maroc

YERIMPOST.COM En perspective de leur match amical prévu vendredi prochain contre l’Ouzbékistan, les « Lions » ont effectué, ce mardi 20 mars, leur première séance d’entrainement à Casablanca. L’on nous renseigne qu’Idrissa Gana Gueye ne s’est pas entraîné avec le groupe. Le joueur d’Everton a juste fait un crochet à l’hôtel pour voir ses coéquipiers avant de s’éclipser. Il devrait retourner en Angleterre pour des soins.



Que cache le projet de révision de la Constitution évoqué sans explication par le communiqué du conseil des ministres ?

YERIMPOST.COM « Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté: – le projet de loi portant révision de la Constitution, – le projet de loi portant modification du Code électoral, – le projet de loi relatif à la répression des infractions prévues par les Actes uniformes adoptés en application du Traité relatif à l’Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique. » C’est par cette formule laconique que le communiqué du conseil des ministres du 19 mars 2018 a évoqué ce sujet sensible de la modification de la Loi fondamentale. Sans aucun détail ni aucune explication éclairant sur la ou les dispositions à réviser.

Yerimpost a cherché à y voir clair. Après avoir pris langue avec deux membres du gouvernement, pour les besoins de l’indispensable recoupement par l’autre de l’information donnée par l’un, votre blog préféré est en mesure d’écrire que la Constitution va être modifiée dans le but d’intégrer, parmi les conditions de recevabilité d’une candidature individuelle à l’élection présidentielle, le fait d’être parrainé par un certain nombre de Sénégalais par le biais de signatures. L’objectif de la démarche est d’alourdir les conditions d’éligibilité pour dissuader les candidatures fantaisistes.

Instruit par le précédent malheureux des législatives du 30 juillet 2017, où la floraison des listes a conduit à un scrutin chaotique et au brouillage du choix des électeurs, le président de la République veut une présidentielle à dimension humaine avec des candidats sérieux. Mais l’opposition risque de ne pas l’entendre de cette oreille, qui voit dans les parrainages une manoeuvre permettant à Macky Sall, candidat à sa propre succession, de contrôler les candidatures et, partant, d’influencer l’élection.




Le communiqué du Conseil des ministres du lundi 19 mars 2018

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, lundi 19 mars à 10 h, au Palais de la République.

 

Communiqué du Conseil des ministres du Lundi 19 Mars 2018




Entamant son propos par l’accident de l’hélicoptère de l’armée sénégalaise, de retour d’une mission à caractère social, le Chef de l’Etat fait observer une minute de silence à la mémoire des victimes du crash survenu mercredi 14 mars 2018, dans la commune de Toubacouta.Le Président de la République présente à nouveau les condoléances de la Nation aux Forces armées, ainsi qu’aux familles des victimes, et réitère ses vœux de prompt rétablissement aux blessés, bien pris en charge par l’Etat.

Ainsi, le Chef de l’Etat magnifie l’engagement quotidien des forces de défense et de sécurité, auprès des populations, qui participe à la consolidation du socle Armée – Nation sur lequel repose la stabilité et le rayonnement du Sénégal.

En outre, le Président de la République salue la rapidité des secours avec la participation remarquable des populations de la localité de l’accident.

Evoquant la mort de nos deux compatriotes résidant en Espagne, le Chef de l’Etat demande aux autorités espagnoles de faire toute la lumière sur ces affaires. Il réitère, au nom de la nation, ses condoléances à leurs familles et, aux représentations du Sénégal, ses instructions relatives au renforcement de la protection des Sénégalais vivant à l’étranger.

Poursuivant sa communication autour des préparatifs de la célébration du 58ème anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale, le Président de la République indique que cette fête de l’Armée et de la jeunesse doit mobiliser dans la communion, toutes les populations, les élèves et étudiants, les forces vives de la nation autour du patriotisme et de l’exaltation des valeurs de la République.

Dès lors, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de prendre toutes les dispositions requises, pour assurer un parfait déroulement des prises d’armes, défilés civils et militaires et célébrations sur toute l’étendue du territoire national.

Abordant le pilotage des stratégies d’encadrement de la jeunesse, le Président de la République rappelle au Gouvernement l’impérieuse nécessité d’asseoir la mise en œuvre consensuelle d’une politique de jeunesse adaptée à la fois à nos valeurs culturelles et aux enjeux d’un monde ouvert et en perpétuelle mutation.

Ainsi, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de faire de la prochaine Semaine nationale de la Jeunesse, prévue du 31 mars au 7 avril 2018, un moment intense de mobilisation et de réflexion sur l’avenir de la Jeunesse, dont les clés de succès restent fondamentalement : l’éducation, la formation, le civisme, le patriotisme et l’assurance d’une insertion socioprofessionnelle garantissant l’emploi décent, l’épanouissement individuel et le bien-être collectif.




A cet égard, le Président de la République insiste sur l’urgence, pour le Gouvernement, en rapport avec tous les acteurs sociaux impliqués, de procéder à une évaluation dynamique et systématique des politiques de jeunesse.

Enfin, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de renforcer les moyens du Conseil national de la Jeunesse, afin de soutenir son rôle central dans le déploiement de la stratégie nationale d’encadrement et de promotion de la Jeunesse.

Par ailleurs, évoquant l’apaisement consensuel du climat social en milieux scolaire et universitaire, le Président de la République salue les accords conclus, sous l’égide du Premier Ministre, entre le Gouvernement et les syndicats d’enseignants notamment du supérieur.

A cet effet, le Chef de l’Etat rappelle qu’il attache du prix au respect scrupuleux des engagements à matérialiser, dans les meilleurs délais, selon le calendrier d’exécution fixé.

En outre, le Président de la République demande à tous les acteurs du secteur de l’Education de cultiver en permanence le dialogue, le sens des responsabilités en tenant compte des importants efforts consentis par le Gouvernement.

Ainsi, le Chef de l’Etat, invite les enseignants à reprendre les cours, afin de préserver la qualité de la formation et des diplômes ainsi que le leadership international de l’Ecole sénégalaise et des structures universitaires nationales.

Abordant la modernisation du site du Daaka de Médina Gounass, le Chef de l’Etat adresse ses chaleureuses félicitations et ses sincères remerciements au Khalife de Médina Gounass, Thierno Amadou Tidiane BA, pour son accueil chaleureux et le bon déroulement de l’édition 2018 de la retraite spirituelle et exhorte le gouvernement à poursuivre les efforts remarquables consentis pour améliorer significativement le confort et le séjour des pèlerins sur ce site religieux.

Le Président de la République a terminé sa communication par le suivi de la coopération, des partenariats et sur son agenda diplomatique.

Le ministre des Forces armées, assurant l’intérim du Premier ministre a rendu compte de la coordination de l’action gouvernementale.

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a fait le point de la conjoncture économique nationale et internationale

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a rendu compte du déroulement de la campagne de commercialisation arachidière et de la préparation de la prochaine campagne agricole.

Le ministre des Mines et de la Géologie a fait une communication autour du développement stratégique des mines et de la géologie.

Le ministre auprès du Président de la République en charge du Suivi du Plan Sénégal Emergent a fait le point de l’état d’avancement des projet et réformes.

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté :

– le projet de loi portant révision de la Constitution,

– le Projet de loi portant modification du Code électoral,

– le Projet de loi relatif à la répression des infractions prévues par les Actes uniformes adoptés en application du Traité relatif à l’Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique.




Daaka 2018: Idy félicite Macky

YERIMPOST.COM Si les organisateurs du Daaka 2018 ont exprimé tout leur satisfecit au gouvernement, le président de la République a eu droit aux applaudissements d’un certain Idrissa Seck. Oui, le patron de Rewmi a adressé ses félicitations au chef de l’Etat pour l’organisation presque parfaite du Daaka de Médina Gounass. Le président du Conseil départemental de Thiès, qui intervenait sur les ondes de la Rfm, a dit: « Cela va vous surprendre mais je félicite le président Macky Sall pour le Daaka de cette année. Ceci dit, je l’invite à améliorer les conditions du Daaka car les populations en ont besoin. » Comme quoi, le farouche opposant du régime actuel est capable de reconnaître les bonnes actions.



Textes adoptés et nominations en Conseil des ministres du 28 février 2018

Cette décision de Macky Sall qui ne va pas plaire à l’opposition

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté :

  • le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier l’Accord de Coopération inter-Etats portant sur le développement et l’exploitation des réservoirs du champ Grand Tortue/Ahmeyim entre la République du Sénégal et la République islamique de la Mauritanie, signé le 09 février 2018 à Nouakchott ;

 

  • le projet de loi modifiant la loi uniforme n° 2014-02 du 06 janvier 2014 portant réglementation des Bureaux d’information sur le crédit (BIC) dans les pays membres de l’Union Monétaire Ouest africaine ;

 

  • le projet de décret portant approbation du Plan de Servitudes aéronautiques de l’Aéroport international Blaise DIAGNE Dakar-Diass.

 

Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :

 

  • Monsieur Mamadou Lamine KEITA, Economiste, est nommé Président de l’Observatoire national sur l’Investissement (O.N.I.) ;

 

  • Monsieur Souleymane DIOP, Docteur en Sciences agronomiques, est nommé Directeur régional du Développement rural de Kaolack en remplacement de Monsieur Youssoupha GUEYE, appelé à d’autres fonctions ;

 

  • Monsieur Papa El Hadji Madické DIAGNE, Professeur de l’Enseignement secondaire, technique et professionnel, auditeur interne, est nommé Inspecteur des affaires administratives et financières, au Ministère de la Formation professionnelle de l’Apprentissage et de l’Artisanat en remplacement de Monsieur Youssoupha BA, appelé à d’autres fonctions.

 

Le Secrétaire général du Gouvernement,

                       Porte-parole   

 

 

 

Nominations en Conseil des ministres du 21 février 2018

Cette décision de Macky Sall qui ne va pas plaire à l’opposition

Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :  

  • Monsieur Cheikh Tidiane TALL, Conseiller des Affaires étrangères principal, précédemment Ministre-conseiller à l’Ambassade du Sénégal en République populaire de Chine est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de son excellence Monsieur Frank-Walter STEINMEIER, Président de la République fédérale d’Allemagne, avec résidence à Berlin, en remplacement de Monsieur Momar GUEYE, appelé à d’autres fonctions

 

  • Madame Anta Coulibaly DIALLO, Professeur principal, de classe exceptionnelle, précédemment Ambassadeur du Sénégal au Burkina Faso, est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son excellence Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, Président de la République algérienne démocratique et populaire, avec résidence à Alger, en remplacement de Monsieur Papa Omar NDIAYE ;

 

  • Monsieur Ibrahim Al Khalil SECK, Conseiller des Affaires étrangères principal, précédemment Ambassadeur, Secrétaire général adjoint au ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Sa Majesté Mohamed VI, Roi du Maroc, avec résidence à Rabat, en remplacement de Monsieur Amadou SOW, appelé à d’autres fonctions ;

 

  • Monsieur Sonar NGOM, Conseiller des Affaires étrangères principal, précédemment Ministre-conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, est nommé Ambassadeur, Secrétaire général adjoint du ministère des Affaires et des Sénégalais de l’Extérieur, en remplacement de Monsieur Ibrahim Al Khalil SECK, appelé à d’autres fonctions ;

 

  • Monsieur Jean Antoine DIOUF, Conseiller des Affaires étrangères principal, Directeur de l’Intégration régionale au ministère de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Francophonie, est élevé au rang d’Ambassadeur.

  Le Secrétaire général du Gouvernement,   Porte-parole

La somme que le Sénégal va débloquer pour la Coupe du monde

YERIMPOST.COM 7 milliards, c’est la somme mirobolante que le Sénégal a dégagée pour sa participation à la Coupe du monde de football Russie 2018. L’annonce a été faite par le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor.

Présidentielle 2019: la menace des Cadres libéraux !

YERIMPOST.COM La Fédération nationale des cadres libéraux (FNCL) reste intransigeante. Cette structure du Pds compte jouer toutes ses cartes pour faire participer Karim Wade à la présidentielle de 2019. Selon les responsable de la FNCL, sans Karim Wade, pas d’élection. En clair, martèlent-ils, « il n’y aura pas d’élection présidentielle en 2019 sans la participation de notre candidat d’hier, d’aujourd’hui et de demain, Karim Meissa Wade ». À en croire leur porte-parole du jour, Cheikh Seck, Karim Wade reviendra au bercail au courant de l’année 2018.

www.yerimpost.com

Contribution: Faire de 2018 une année de réussite sociale et non de tensions !

On est à une année près de la prochaine présidentielle au Sénégal et comme dans toutes les grandes démocraties, on assiste souvent à plus de tensions dans la sphère socio-politique.
L’année 2018 a été décrétée comme celle du social et le Président de la République s’est doté d’outils afin de mettre en œuvre sa politique pour sa population.
Ce qui est dommage ce de voir des citoyens tout d’abords plutôt de dire des syndicalistes, essayés de saboter cet élan de solidarité qu’a tissé son Excellence, Macky Sall, pour le troquer avec des pseudos-revendications car soyons sérieux qui sont pour la plupart plus politiques que sociales.
Alors je me désole de cette attitude non sans indexer aussi la lenteur d’exécution dans les négociations comme le Haut Conseil pour le Dialogue Social qui souvent est aux abonnés absent et n’aide en aucun cas la pacification du secteur social.
Je ne suis pas dans le secret des dieux mais je peux affirmer que le Président de la République reste le plus soucieux et très ouvert quant à une possible sortie de crise avec toutes les centrales syndicales confondues.
Oui il faut critiquer, oui on a tous le droit à la marche ou à la grève comme l’a si bien dit notre constitution mais soyons objectif, constructif mais surtout républicain pour une foi laissons les senegalais profiter de celui qu’ils ont élu démocratiquement et après advienne que pourra.
A un an d’une telle joute électorale, il est peut-être temps de laisser la politique politicienne et d’œuvrer ensemble pour une réussite des projets de ce régime puis juger en tout état de cause.
Il faut toujours juger de par ces yeux plutôt que de ces oreilles me disait une vieille personne et je me rends compte que cela n’abuse en rien notre raisonnement mais qu’au contraire ça faisait de nous des êtres meilleurs et des politiques mieux avertis.
Le combat sera dur pour cette année mais on se doit de la rendre meilleure afin que le social puisse faire épanouir des millions d’honnêtes citoyens qui n’ont que leur dignité pour survivre.
2018 tensions, 2018 revendications, 2018 mensonges politiques, 2018 vérités ou non-dits, afin bref à chacun de choisir son camp et de le défendre car moi je l’ai déjà fait auparavant six ans en arrière avec Macky Sall.
Adama Diaw dit  (Diaw Fara)
Membre de la Cojer Nouvelle Dynamique 
° Top