Blog de Cheikh Yerim Seck

Serigne Modou décline une audience avec Macky, esquive une visite du PM et éconduit un ministre

YERIMPOST.COM Serigne Modou Kara Mbacké ibn Serigne Abdou Khoudoss ibn Mame Thierno Birahim Mbacké alias Ndamal Darou, maître de Darou Mouhty, est décidément un homme droit dans ses bottes. Le branle-bas de combat suscité au plus haut sommet de l’Etat par sa décision d’accueillir Idrissa Seck ce dimanche 11 mars l’a laissé de marbre.

Le vendredi 9 mars, à 18h, un ministre de souveraineté très introduit auprès de la haute hiérarchie de la confrérie mouride l’a appelé et a insisté au téléphone pendant une bonne demie-heure. Il l’a prié d’accepter de faire le déplacement de Dakar pour rencontrer le président de la République, Macky Sall, au palais. Serigne Modou Kara lui a opposé un refus poli, confie à Yerimpost une source proche.

Après quoi, le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a pris la relève. Il a joint le marabout et lui a demandé son accord pour prendre la route et le trouver à Darou Mouhty afin qu’ils puissent tous les deux avoir une discussion approfondie. Serigne Modou Kara Mbacké a remercié le chef du gouvernement pour ses bonnes dispositions à son égard. Mais non sans ajouter qu’il s’était déjà retiré dans sa chambre privée et qu’il ne pouvait plus en ressortir de la nuit.

Le PM poliment éconduit, ajoute la source de Yerimpost, un des cadres de la primature, apparenté à la famille de Serigne Touba, a joint l’homme de Dieu pour tenter de le convaincre de trouver un compromis avec le pouvoir. Réponse de Serigne Modou: « Dis-leur à tous que j’ai une seule priorité: bien accueillir mon invité, Idrissa Seck. Et que je leur serais reconnaissant s’ils m’aidaient à réussir cet accueil. »

Le fils vivant le plus âgé de Serigne Abdou Khoudoss Mbacké s’est senti blessé par le comportement de Macky Sall qui l’a abandonné dès qu’il a été élu. Il compte rendre au chef de l’Etat la monnaie de sa pièce. Il a la revanche tenace. Cette visite d’Idrissa Seck à Darou Mouhty est l’acte 1 d’une guerre féroce qu’il compte mener ouvertement contre le locataire du Palais…



7 Comments

  1. C’est pour la première fois que je commente un article concernant un marabout. Je suis vraiment fier de votre comportement. Un peu de fierté nom de dieu.

    • Le Marabout, Serigne Modou Kara Abdou Khoudouss, lui-même, a démenti et apporté des précisions utiles! Vous en faites tellement que vous provoquez l’effet contraire.

  2. C’est ça le Comportement d’un homme digne. Très normal me dirait on de par ce qu’il incarne avec un héritage noble. Le contraire aurait surpris même si, ailleurs, d’autres descendants de Chefs religieux ont vendu leurs âmes aux ….Politiciens

  3. C’est un Marabout un politique ?. Les vrais marabouts ne cherchent pas à se venger d’un acte humain parce que tout ce qui est matériel sur cette terre ne les intéressent pas. S’il se sent délaissé par Macky un simple humain c’est parce qu’il n’a pas encore bien compris le sens de la vie sur cette terre et il devra encore allez à l’école religieuse et s’inspirer du comportement de Serigne Saliou Mbacké qui a donné au monde une leçon de vie spirituelle au dessus des choses matériels de ce bas monde. Sa sois disante revanche ne peut pas être au dessus de la volonté divine et du sort que Allah a réservé à Macky SALL.

  4. J’invite le Macky à méditer sur cette fable :
    ‘’Suivez le leader –
    Un défilé de gens passait dans la rue et dans la foule de badauds, on entendit une voix crier :
    ‘’Attention, bande d’idiots, vous marchez dans la mauvaise direction. Cette rue ne mène nulle part – c’est une impasse !’’
    Ceux qui défilaient, s’arrêtèrent….alarmés…..’’Mais comment cela peut-il être ? Pensèrent-ils et ils regardèrent, comme s’ils ne faisaient qu’un, vers la tête du défilé où, grand et fier, se dirigeait leur beau leader.
    ‘’Il doit aller dans la bonne direction’’ pensèrent-ils, ‘’car voyez comme il défile bien. Et voyez comme il se détache par sa taille. Oh oui, il va sans aucun doute dans la bonne direction !
    ….et ils continuèrent à défiler. Le beau leader s’arrêta …alarmé. ‘’Mais comment cela peut-il être ? pensa-t-il et il jeta un regard derrière lui.
    ‘’ Je dois aller dans la bonne direction ‘’pensa-t-il, ‘’car voyez combien de personnes me suivent. Oh oui, le vais sans aucun doute dans la bonne direction !’’
    …et il continua à défiler.

    la leçon ? Bien que nous puissions élire un leader et le suivre, nous devons toujours observer, réfléchir et évaluer ; notre responsabilité personnelle islamique qui exige que nous fassions ce qu’il convient doit être assumée jusqu’au Jour du Jugement Dernier où nous ferons face à Allah tout seul.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top