Blog de Cheikh Yerim Seck

Secrets d’audience: ces virus qui prennent la région de Matam en otage !

Après 5 ans de gouvernance, c’est maintenant que Macky Sall rencontre les apristes de Matam (pour ne pas dire la jeunesse ou la population) pour recueillir leurs doléances, nous dit-on.

Faut-il s’en réjouir ou pleurer ?

De qui se moque-t-on, vraiment ?

Ne l’avait-il pas fait lors du conseil des ministres délocalisé?

A quoi servent nos Maires, Sous-préfet, Préfets et/ou Gouverneurs? Pour quelle utilité sociale ont été déconcentrés leurs services ?




N’est-il pas l’homme le plus renseigné du Sénégal?

C’est juste de la pure escroquerie politique, orchestrée par des Hypnothérapeutes, Diplômés en stratégie politicienne et agrégés en Vente d’illusions. Elle a pour objectif de prendre des mesures populistes et faire croire à la population qu’elle peut avoir, en 5 mois de bluff, ce qu’elle n’a pas eu en 5 ans de diagnostiques, luttes et promesses.

Suite logique de leur tournée, organiser un meeting au palais et non audience, sous les couleurs de la Région, c’est en somme dire à Macky, nous avons réussi une tournée, unissant tous les frères ennemis et nouveaux transhumants, aujourd’hui nous organisons un meeting de clôture. Béni soit ton éternel pouvoir. Tu es le plus beau, tu es le meilleur, « yoummaa boukaa, baammaa bouraaka », Seydi Sall Baalo. Bref, tu as tout fait pour Matam !

Pour ces dinosaures, la politique est un jeu politicien. Pas de priorité. Pas de développement des territoires. Pas de respect des promesses. Pas de considération. L’essentiel, pour eux est de jouer le meilleur jeu par excellence : faire émerger le bluff, l’axe principal du PSE.

D’ailleurs, si cette volonté passe comme une lettre à la poste, c’est parce que la Région de Matam est vraiment prise en otage par 3 virus, pires qu’Ebola :

1-L’omniprésence de mini leaders et coquesseurs politiques émergents, hypocrites et vendeurs d’illusions qui jouent avec la demande sociale de toute une population,

2-Le manque de courage de ses cadres,

3-Le Syndrome d’inertie fataliste et de découragement qui frappe sa jeunesse.




Au même moment et « En attendant le vote des bêtes sauvages » comme disait grand père Ahmadou Kourouma, pour Tonton Macky, la population est juste du bétail électoral téléguidé instinctivement par son neddo ko baanndoum émergent, toujours prête à caresser le gros ventre de Bouur guede.

Toutefois, comme disait Maama Poullo Gaynaako : « Si on ne te donne pas courtoisement ton dû, arrache-le ».

Oumar Samba NIANG

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top