Blog de Cheikh Yerim Seck

Réfection du Building administratif: illustration la plus achevée de la mauvaise gouvernance

YERIMPOST.COM Lorsque les Sénégalais passent devant cette grosse bâtisse en réfection qui a abrité la primature et de nombreux ministères depuis l’indépendance, ils n’imaginent pas la quantité d’argent engloutie dans les interminables travaux. Quand il va être livré, le Building administratif aura subi un lifting qui aura coûté pas moins de… 39 milliards de nos francs. A titre de comparaison, la Cité de l’Emergence de Diamniadio, qui va abriter 17 tours de 10 étages chacune, est estimée à 21 milliards. Ce coût inclut la construction de toute la Cité depuis les fondements jusqu’à la livraison des immeubles et des aménagements de toutes sortes (éclairage public, routes, équipements sportifs, sociaux, religieux…). Tandis que le prix de la remise à neuf du Building Administratif couvre la seule réfection d’un bâtiment existant.




Attribué après un appel d’offres restreint, expression douce pour désigner un gré-à-gré de facto, ce marché a suscité une vive polémique dès le départ. Pour se défendre à l’époque, le gouvernement avait avancé le chiffre de 17 milliards comme coût du lifting. En 2013, le marché, référencé T1431/13, a été attribué à Bamba Ndiaye SA avec un coût initial de 30,04 milliards de francs cfa. Puis, sans qu’on ne sache trop pourquoi, un avenant immatriculé T0717/16-Dk d’avril 2016 est venu alourdir la facture de 2,04 milliards supplémentaires.

Au cours du premier trimestre de 2017, un deuxième avenant a été signé entre le Premier ministre et l’adjudicataire du marché Bamba Ndiaye pour ajouter une rallonge de 6,4 milliards de francs cfa. Ce qui porte le coût global de la réfection à 39 milliards de francs cfa.

Quel Etat au monde aurait mis, pour rafistoler un seul building, ce montant qui aurait pu lui permettre d’avoir 39 immeubles à 1 milliard pièce ? Quelle idée, alors que l’heure est au décongestionnement de Dakar, avec le déménagement de certains ministères sur Diamniadio, de reconstituer un building au centre-ville de la capitale ? Doit-on payer si cher pour aggraver les embouteillages qui, chaque jour davantage, compliquent l’accès au coeur de Dakar ? Qui a orchestré ce projet, illustration achevée de la mauvaise gouvernance ?

Sous tous les angles d’attaque, la réfection du Building administratif est un gâchis monumental, sans doute la plus grosse affaire de gaspillage de deniers publics depuis l’indépendance. Il est curieux qu’elle soit intervenue à l’ère de « la gouvernance sobre et vertueuse », sous le magistère de Macky Sall qui, les premiers moments suivant son élection, s’est attaqué à toutes les niches de dilapidation de l’argent public.

Cheikh Yérim Seck




15 Comments

  1. Attendons de voir la reconversion du Building administratif. Il y a moyen de le rentabiliser. Je me demande aussi si les ministères régaliens ou de souveraineté vont réellement rejoindre les autres à Diamniadio…

  2. Malgré tous ces dossiers scandaleux (et le cas de ce building n’en est qu’un de plus), le fait que la presse et les journalistes d’investigation n’en parlent pas ou peu est plus scandaleux car ressemblant à de la complicité ou simplement de la lâcheté.
    On met des dizaines de milliards dans la réfection d’un building ou dans une arène ou dans un centre de conférence ou dans un train pour quelques kilomètres etc… alors que:

    nos hôpitaux manquent de tout, on tombe malade sans la possibilité de se soigner. Nos médecins sont mal payés donc démotivés, des spécialistes y’en existe qu’à Dakar, dans les régions pas de cardiologue ni de pédiatre ni d’urologue ni de gynéco (c’est des sages femmes peu formées qui font office de gynéco) ou bien ils signent des contrats avec les hôpitaux pour 2 ou 3 jours dans la semaine, et le reste de la semaine quand on a besoin d’un spécialiste comment on fait? Pourtant les autorités sanitaires sont au courant de cette pratique. Les ambulances n’en parlons pas, il faut payer pour les déplacer. Les médicaments coûtent chers que même ceux qui ont des salaires ont du mal à s’en procurer donc les badolos n’en faisons même pas cas teudd khaar déé rek.

    Billahi wallahi tallahi ceux qui vivent de l’argent de la corruption ou volé dans les caisses publiques (je ne parle pas seulement de ceux qui puisent dans la caisse mais ceux qui détournent ce qui devait aller à la caisse pour leur unique intérêt) ceux là sont pire que les charognards, méritent la guillotine et devaient être exécutés publiquement car ils font plus de victimes que la guerre ou les catastrophes naturelles.
    Ils tuent les accidentés de la route car l’argent pouvait servir à agrandir les routes ou en faire des 2 fois 2 voies partout sur les nationales et ça aurait limité ou diminué les accidents.
    Ils empêchent nos enfants d’étudier correctement car en volant ou en détournant par la corruption et le trafic d’influence l’argent public, les enseignants vont en grève car ce qui leur a été promis ne sera jamais satisfait, le matériel scolaire (labo, fournitures, etc..) manque partout.
    Ils augmentent l’insécurité dans le pays car le chômage a atteint des proportions démesurées du fait que les jeunes ne trouvent pas boulot car en plus de les empêcher d’avoir du travail en limitant les politiques en faveur de l’emploi car ne disposant pas de financement qu’ils ont détourné, ils usent du népotisme pour placer leurs enfants la plus part incompétents dans les sociétés publiques au détriment des enfants des badolos.
    C’est vraiment dommage et le plus dur c’est qu’on a pas ou crier ce désespoir car les potentiels remplaçants de ce président qui nous fait tant mal ne sont pas des gens sur lesquels on peut compter.

    Yalla rekk ak sunu diom ak yar sunu ndiabot ci dioub moniou ci mana guénné

  3. Parfois je me demande si le Président Macky Sall est au courant de tout ça. Je prie Dieu qu’il ne soit pas au courant sinon son réveil sera brutal et très brutal même. On ne gère pas un pays avec des « kheureum » ou avec des incompétents ou avec des profitards. Le milieu politique est vraiment dégueulasse Cheikh Ahmadou Bamba avait raison de nous prévenir de na pas s’approcher des « rois » « leur milieu est l’assemblée de chaytane » les plus sales combines sont manigancés dans ces milieux. Le Président de devrait pas mérité cela, il a été élu par une majorité très hétérogènes venant des quatre coin du pays. Nous avons l’aimé pour l’injustice qu’on lui a fait subir. De grâce à ceux qui l’entourent aider le Président à réussir son objectif sinon le réveil sera trop brutal pour vous surtout.

  4. Rien de surprenant. Ce président par défaut fait toujours le contraire de ce qu’il dit. Espérons qu’une vraie reddition des comptes aura lieu dés avril 2019 quand nous l’aurons viré avec sa clic. C’est une honte mais encore rien de surprenant: c’est le contraire qui aurait étonné pour un président par défaut! Wade moniou togn. S’il n’avait pas fait son waax waxét, s’il ne s’était pas entêté; nous aurions sûrement organisé une vraie élection et le choix aurait été très différent. Dans un pays digne de ce nom macky sall ne serait même pas dg d’une société nationale de plus 500 salariés. Meunoul xamoul!

  5. Monsieur Latif COULIBALY, Monsieur propre,l’ancien gardien de nos biens nous doit des explications pas celles émises il y’a quelques mois sur ce projet.

  6. Honnêtement j’ai du mal à comprendre la politique de notre Président..Il nous parle de vouloir décongestionner Dakar en délocalisant la plupart des Ministères à Diamniadio..A cet effet d’ailleurs, il projette de construire un building à près de 20 milliards et au même moment on nous apprend la réfection du Building administratif à 30 millards. Quel incohérence!Quel gâchis…

  7. Enfin, l’abcès est crevé! La réfection du building administratif demeure le plus grand scandale financier de toute l’histoire du Sénégal. Ce que l’article omet de révéler, c’est que pendant toute la durée des travaux l’Etat a pris en location beaucoup d’immeubles pour abriter provisoirement les services de la Primatures et tous les ministères qui occupaient le building. Au finish, il faudra ajouter à ces 39 milliards les coûts certainement surévalués des loyers payés durant la période des travaux. Et si je ne m’abuse, ces travaux ont accusé un retard important, imputable à l’entrepreneur, ce qui aurait dû lui coûter beaucoup d’argent en termes de pénalités. Qu’en est-il de ces manquements? Je me demande tous les jours pourquoi nos dirigeants nous prennent des imbéciles

  8. CYS pose une question oratoire : « qui a orchestré tout cela ? ». En fait, il en connaît la réponse et il l’aurait dite si le dossier n’avait été pilotée – à vue – par son confrère ou s’il s’agissait d’hommes politique ou d’affaires dont ils révèlent et critiquent quotidiennement les manœuvres dolosives.

    En effet, lorsque l’attribution du marché à Bamba NDIAYE avait été contestée, Abdou Latif COULIBALY avait lamentablement essayé d’apporter de bancales justifications. Et, rappelez-vous, pour ceux qui lisaient La Gazette, ce canard victime de marasme publicitaire sous l’ère Wade, sans doute à cause des remontrances dissuasives du régime d’alors contre les annonceurs, quasiment seule l’entreprise de Bamba NDIAYE y faisait des insertions publicitaires hebdomadaires 😉. ALC, votre conversion est spectaculaire !

  9. Moi j’aimerais connaitre dans sa globalité ce projet de réfection du building administratif.
    Il parait que les eaux usées seront réutilisées après traitement . Aider nous a savoir davantage.Faites nous savoir le cahier de charge pour mieux .

  10. mon problème c’est qui après macky SALL en tout cas à l’état actuel des choses je n’en vois pas. on ne me compter sur cette opposition car tous ces gens qui se réclament de l’opposition ont fait le pouvoir et leur seul mérite c’est qu’ils ne sont plus des badolos

  11. Nos gouvernants perdent gravement le sens des priorités, parfois on se dit même que c’est fait sciemment pour maintenir les populations dans la misère afin de les rendre plus dépendants. Mais ne nous étonnons pas le pouvoir rend fou pour conforter la thèse de Rousseau.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top