Blog de Cheikh Yerim Seck

Mondial 2018: L’Ecosse est-il le meilleur profil en préparation ?

YERIMPOST.COM Après avoir vainement cherché des adversaires pour la date Fifa du mois de mars 2018, la Fédération de football a fini par décrocher l’Ecosse. Une nation absente de la Coupe du monde, et qui pratique un football loin de celui de nos trois adversaires au Mondial que sont la Colombie, le Japon et la Pologne.

Le vin est tiré, il faut le boire. Alors que beaucoup s’attendaient à des adversaires d’envergure pour préparer le Mondial en Russie, en juin 2018, le Sénégal va se jauger à l’Ecosse, pour l’une des deux dates Fifa de mars. Un choix pour le moins étonnant, car la majeure partie des nations qualifiées à ce banquet du football mondial ont choisi leurs adversaires en amical en fonction de leurs oppositions en poule. Le Sénégal a préféré le choix financier, faisant dans l’économie. L’instance dirigeante du football sénégalais avait émis son désir de se faire inviter tous frais payés par les éventuels adversaires du Sénégal en amical, malgré une subvention de 547 millions FCFA reçue de la Fifa et un appui financier de la CAF (275 millions FCFA). Une attitude qui a fait fuir le Panama et le Costa Rica, deux nations de l’Amérique centrale qualifiées pour la Coupe du monde.

En affrontant l’Ecosse, 32ème nation au dernier classement Fifa, le 26 mars à Londres, les lions vont se familiariser au football british, physique, loin d’être une référence en Europe. Le football écossais est loin de s’apparenter au football chatoyant de la Pologne, encore moins ressembler au collectif huilé de la Colombie, et est aux antipodes du jeu rapide fait de mouvement du Japon. Autant dire que le profil de l’adversaire est faussé dans ce choix plus financier que sportif.

L’Ecosse a disparu des grands rendez-vous européens et mondiaux depuis deux décennies. L’équipe du Tartan a déjà participé à 8 coupes du monde dont la dernière remonte à 1998 en France et 2 championnats d’Europe (1992, 1996). Elle n’a jamais réussi à dépasser le premier tour dans ces 10 qualifications combinées.

www.yerimpost.com

1 Comment

  1. Très franchement si les lions du Sénégal veulent aller loin, que la fédération fasse tout pour trouver des adversaires de calibre pour les dates FIFA, sans quoi il ne faut pas rêver la coupe du monde étant du sérieux, il nous faut une fédération à la hauteur de l’équipe nationale.
    Mais bon les matchs amicaux se négocient âprement avec un bon carnet d’adresses.
    Est-ce que notre fédération est à la hauteur des attentes de l’objectif du football sénégalais ma foi.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top