Le PUR prêt à répondre à un « mensonge d’Etat » par une motion de censure

YERIMPOST.COM Lire le communiqué ci-dessous…

Par un communiqué en date du 28 décembre 2017, le Gouvernement a servi un mensonge d’Etat aux Sénégalais sur « la traque des biens mal acquis ». En annonçant un recouvrement de 152 984 119 934 francs CFA totalement retracé à travers les Lois de Finances et les Lois de Règlement de 2012 à 2015, le Gouvernement n’a pas dit toute la vérité sur cette affaire.

Le PUR précise qu’aucun des montants recouvrés et cités dans la seconde loi de Finances rectificative pour l’année 2013, dans la loi de Règlement 2014 pour la gestion 2012,  dans la seconde loi de Finances Rectificative pour l’année 2014,   dans la loi de Finances Initiale pour l’année 2015, ne provient de la « traque des biens mal acquis».

Sur les montants annoncés de 25 000 000 000 FCFA,  de 5 000 000 000 FCFA et de 45 000 000 000 FCA, le PUR confirme que ces montants proviennent d’une transaction entre Arcellor Mittal et l’Etat du Sénégal. D’ailleurs, le Ministre des Finances Amadou BA en avait clairement fait état en session parlementaire du vendredi 26 décembre 2014, en ces termes : «Nous avons accepté une transaction sur la base de 150 millions de dollars (soit 75 milliards FCfa), lorsque le virement a été fait, on a discuté pour voir comment gérer cet argent … j’ai demandé l’autorisation du Président et je l’ai eue ».

En définitive, le PUR exige du Gouvernement du Sénégal de la transparence car, lorsqu’un gouvernement ne dit pas la vérité à son peuple, c’est en toute beauté, le début de la trahison. Fidèle à sa mission de digne représentant du peuple sénégalais à l’hémicycle, le PUR est prêt à initier une motion de censure.

 

Fait à Dakar, le 01/01/2018

Le Secrétariat permanent

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*