Blog de Cheikh Yerim Seck

Laura Smet et David Hallyday vont contester le testament de leur père Johnny Hallyday

VIDÉO – Les deux plus grands enfants de Johnny Hallyday sont décidés à contester les dispositions testamentaires de «l’idole des jeunes», qui aurait choisi de léguer l’ensemble de son patrimoine et de ses droits d’artiste à son épouse Laeticia.

Fin décembre, l’ancien avocat fiscaliste de Johnny Hallyday annonçait que la succession de l’«idole des jeunes» risquait de s’avérer particulièrement complexe. Me Renaud Belnet mettait en avant un dossier «pas simple»: «une famille recomposée, des héritiers aux statuts fiscaux différents, des biens parsemés partout, un droit international et une fiscalité internationale…» Johnny Hallyday était en effet le père de quatre enfants: David, né de son union avec Sylvie Vartan, Laura, qu’il a eue avec Nathalie Baye, ainsi que Jade et Joy, adoptées avec Laeticia, son épouse depuis 1996.

Il semblerait que l’homme de loi ait vu juste. Dans un communiqué transmis à l’AFP, les avocats de la comédienne Laura Smet ont annoncé que leur cliente leur avait demandé de «mener toutes les actions de droit» pour contester les dispositions testamentaires de son père, décédé à 74 ans le 6 décembre des suites d’un cancer. David Hallyday, le demi-frère de la jeune femme, sera «codemandeur» dans cette procédure, a précisé son propre avocat, Me Jean Veil.

«Stupéfaction et douleur»

La star aurait en effet choisi de confier «l’ensemble de son patrimoine et de ses droits d’artiste» à Laeticia, sa dernière épouse. Une annonce que Laura Smet a accueillie avec «stupéfaction et douleur». «J’ai appris, il y a quelques jours, que tu aurais rédigé un testament nous déshéritant totalement David et moi», écrit l’actrice, décidée à «se battre», dans une lettre adressée post mortem à son père et transmise à l’AFP. «J’aurais préféré que tout cela reste en famille, malheureusement, dans notre famille c’est comme ça», ajoute-t-elle.

» LIRE AUSSI – Mort de Johnny Hallyday: retour sur la carrière de l’idole des jeunes

Ces dispositions, prises en vertu de la «loi californienne», «contreviennent manifestement aux exigences du droit français», estiment Me Hervé Témime, Me Emmanuel Ravanas et Me Pierre-Olivier Sur. «Ce testament prévoit aussi qu’en cas de prédécès de son épouse, l’ensemble des biens et des droits de Jean-Philippe Smet seraient exclusivement transmis à ses deux filles Jade et Joy par parts égales. S’il en était ainsi, son père ne lui aurait rien laissé: ni bien matériel, ni prérogative sur son oeuvre artistique, ni souvenir – pas une guitare, pas une moto, et pas même la pochette signée de la chanson Laura qui lui est dédiée», poursuit le communiqué.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
%d blogueurs aiment cette page :