La LSDH s’attaque aux pouvoirs du procureur qui réplique !

YERIMPOST.COM Les pouvoirs du procureur doivent être réduits. C’est du moins l’avis de la Ligue sénégalaise des droits de l’humain (Lsdh). En colloque ce weekend sur le thème « La procédure pénale et les droit fondamentaux », Me Assane Dioma Ndiaye et ses camarades ont plaidé pour la mise en place d’un juge des libertés et de la détention. Cela permettrait, selon eux, d’atténuer les pouvoirs exorbitants du procureur.

Pareille proposition a rencontré un refus catégorique du Parquet. « Institutionnaliser un juge de la détention serait aggraver le déséquilibre qui existe déjà. Ce n’est pas opportun parce que le juge de l’instruction, tel qu’il exerce son rôle, est mieux placé pour voir s’il faut placer ou non une personne en détention », a rétorqué le substitut du procureur.

www.yerimpost.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*