Blog de Cheikh Yerim Seck

Idrissa Cissé, Dg Ocrtis: « l’envoi systématique des consommateurs de drogue en prison doit être revu »

YERIMPOST.COM « L’envoi systématique des consommateurs de drogue en prison doit être revu parce que le Code des drogues n’a pas attendu le contexte actuel pour prendre en charge les considérations sanitaires les concernant. » Vous n’allez peut-être pas le croire mais c’est le directeur de l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis) qui s’est exprimé en ces termes. Le commissaire Idrissa Cissé, qui participait à un atelier de l’Alliance nationale des communautés pour la santé (Ancs), est allé plus loin, expliquant que certains pays ont reconnu l’échec de leurs politiques actuelles contre les drogues. Ces mêmes pays, ajoutera t-il, ont changé de stratégie de lutte. Ayant compris que la drogue est de nos jours plus une question de santé publique que de sécurité, ces pays ont mis en place des politiques plus humaines.



2 Comments

  1. il faut aller plus loin dans l’analyse et noter que bon nombre de pays ont dépénalisé le cannabis et rendu leur législation sur les stupéfiants moins restrictive. La dépénalisation du chanvre indien aurait non seulement des retombées au niveau de la population carcérale mais encore aurait des retombées économiques considérables, sans compter ses effets sur la guerre en casamance, qui à bien d’égards ressemble à une guerre du chanvre indien.

  2. Il dépénaliser la consommation du yamba, mais fortement réprimer la vente ou la détention de cette drogue pour des quantités allant au delà d’une consommation personnelle éventuelle. Restreindre la commercialisation de cette drogue seulement auprès des officines pharmaceutiques des hôpitaux ! Pour les drogues dures, synthétiques et autres et pour les personnes mineures, il faut continuer à sévir avec sévérité

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top